Noureddine Hajji : si le pays est resté debout, c’est grâce à l’entreprise tunisienne

Noureddine Hajji

« Comment renforcer la synergie entre startup et économie classique? » Tel est le thème du deuxième panel de la 22ème édition du Forum de l’Economiste Maghrébin organisée aujourd’hui à Tunis.

Noureddine Hajji, Managing partner, EY Tunisie a, lors de son intervention, évoqué la nécessité de renforcer l’interaction entre l’entreprise et la startup. « Il y a un écosystème qui émerge. L’entreprise tunisienne est une fierté pour la Tunisie. Dix ans après la révolution, si le pays est resté debout, c’est grâce à l’entreprise tunisienne », souligne-t-il.

Et d’ajouter que les entreprises tunisiennes ont réussi à avoir une place sur des marchés internationaux grâce à leur capacité de résilience.

Malgré ces atouts, Noureddine Hajji a souligné que les entreprises tunisiennes doivent faire l’effort de se transformer. Er notamment en matière technologique et de changement climatique. En effet, la démarche doit être structurée et intégrée dans une vision. Mais il faut inclure le fait de savoir dialoguer. « Il faut que toute transformation soit faite en interne », conclut-il.

Lors de ce même panel, Emna Khrouf, Associée Deloitte a présenté les principales tendances importantes accélérées par la Covid-19. Repenser le business, valoriser les données (data) à travers l’intelligence artificielle, s’ouvrir au monde extérieur et attirer les talents. Ce sont les leviers de développement des entreprises. Pour Emna Khrouf, la Covid a nettement impacté la supply chain, la manière de travailler, l’équité, la diversité et l’inclusion.

E.M

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here