Tunisie-Mali (1-0) : un match juste moyen

Tunisie vs Mali

La victoire face au Mali fera-t-elle oublier une prestation moyenne du onze national ? Ce qui est sûr c’est que l’équipe tunisienne n’a toujours pas convaincu ratant nombre d’occasions qu’il fallait concrétiser.

Le propre d’un match amical n’est-il pas de permettre à l’entraîneur d’une équipe de juger des possibilités de ses joueurs de pouvoir bien négocier les rencontres à venir ? Au cours des rencontres amicales, qui fonctionnent donc comme un test, le staff technique ne se rend-il pas compte de la fraîcheur physique des joueurs, du degré de leur appropriation des tactiques mises en place, de leur capacité à offrir les meilleurs résultats, d’assurer les combinaisons permettant d’aller au but… ?

Cela n’a pas été, semble-t-il, le cas pour les rencontres que l’équipe nationale de Tunisie a disputés dans le cadre d’un stage du 25 au 29 mai 2021. Le public et même le microcosme footballistique n’observent pas les choses à travers le même prisme.

Car, fussent-ils des matchs tests, les deux premières rencontres (face au Congo Démocratique et surtout face à l’Algérie) n’ont pas révélé une grande équipe de Tunisie. Notamment face au onze algérien, les joueurs de Mondher Kbaïer ont montré des limites face à une Algérie sûre d’elle et dominatrice.

Autant dire que le staff technique et les joueurs étaient sous pression, le 15 juin 2021, pour cette troisième rencontre face au Mali. Plus particulièrement le coach Mondher Kbaïer qui, comme un peu partout dans le monde, est souvent comptable des prestations de l’équipe. Certains échos sur les réseaux sociaux annonçaient même, avant la rencontre du Mali, son départ.

Supériorité numérique

Alors qu’en sera-t-il après la dernière rencontre du 15 juin 2021 en vue de préparer l’échéance; notamment des éliminations de la Coupe du monde Qatar 2022 ? La victoire en dernière minute du match face au Mali fera-t-elle taire tous ceux qui ont critiqué la prestation face à l’Algérie.

Ou au contraire, cette courte victoire permettra à certains de persister et de signer pensant que le onze national n’a pas vraiment convaincu. Toujours est-il que les joueurs tunisiens n’ont pas vraiment bien réagi dans une rencontre qui a connu la sortie sur carton rouge du footballeur malien, Bilal Touré (43 ème minute).

En supériorité numérique, les Aigles de Carthage pouvaient normalement mieux se comporter. Face du reste à une sélection malienne bien coriace, notamment en défense. D’autant plus que des occasions de but n’ont pas manqué. Environ une dizaine. Avec surtout des corners et des coups francs qu’il fallait bien négocier. Mais la concrétisation des actions a beaucoup manqué pour une équipe qui a produit énormément de déchets.

Retenons également que Mondher Kbaïer a, à l’occasion de ce match face au Mali, fait tourner pratiquement toute l’équipe, comme on dit. Et qu’à ce titre, il a pu amplement se faire une idée des possibilités qui lui sont offertes pour aller de l’avant.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here