Arrivée du président Kaïs Saïed à Paris pour participer au sommet sur le financement des économies africaines

Kaïs Saïed

Le président de la République, Kaïs Saïed est arrivé, lundi après-midi à Paris, sur invitation du président français, Emmanuel Macron. Kaïs Saïed participera au sommet sur le financement des économies africaines. L’événement  se tiendra le 18 mai courant.

En effet, l’ambassadeur de la Tunisie en France, Karim Jamoussi , l’ambassadeur permanent de la Tunisie auprès de l’Unesco, Ghazi Ghrairi et quelques membres de la mission diplomatique tunisienne à Paris ont accueilli Kaïs Saïed. Vingt-deux pays africains, dont la plupart sont représentés par leurs chefs d’Etat, prendront part, à ce sommet qui se tiendra, pour la première fois en présentiel, depuis le début de la pandémie de Covid-19.

L’objectif étant de trouver de nouvelles sources de financement pour cette région lourdement impactée par cette crise. Avait indiqué Franck Paris, Franck Paris, conseiller Afrique du président français, Macron, lors d’un briefing à distance, destiné à la presse, tenu vendredi dernier. Ce sommet ambitionne de poser les bases d’une nouvelle aide massive aux économies africaines. Et ce afin qu’elles puissent faire face aux chocs de la pandémie, avait-il fait savoir, précisant qu’il s’agit là d’un travail mené, depuis plusieurs mois, avec le Fonds Monétaire International et la Banque mondiale.

«Actuellement, nous sommes proches d’un accord avec le FMI, sur la mise en place d’un instrument. Cet instrument permettra aux pays africains de bénéficier de prêts à des taux zéro. L’objectif étant de sortir de ce sommet avec le paquet de mesures le plus ambitieux possible », avait-il déclaré. D’après Franck Paris, ce sommet auquel participeront des chefs d’Etat européens, des dirigeants des pays du G7 et d’institutions européennes, africaines et d’organisations internationales, ainsi que les directeurs généraux de la Banque mondiale et du FMI, vise aussi, à apporter un appui au secteur privé en Afrique.

Le secteur privé, ce principal pourvoyeur d’emploi en Afrique

« Le secteur privé est le principal pourvoyeur d’emplois pour la jeunesse africain. Pourtant, il n’a jamais été au centre d’un sommet international, jusqu’à présent. D’où, notre souhait de prioriser ce secteur et de financer les PME et les TPE dans le continent ». Avait-il encore précisé. Selon lui,  ce sommet remonte à un engagement pris par le président Emmanuel Macron,  au tout début de la pandémie, de soutenir les pays africains face aux chocs économiques liés à la crise sanitaire. Le choc économique en Afrique a été plus ressenti  qu’ailleurs. Parce que l’économie africaine est très dépendante des échanges extérieurs.  Selon le FMI, les besoins de financement de l’Afrique sont estimés à 400 milliards de dollars.

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here