Tunisie : la femme n’est pas suffisamment représentée dans les postes de décision

femme

La ministre de la Femme, de la famille et des séniors, Imene Zahouani Houimel, participait jeudi, en marge de la 65ème session de la commission de la condition de la femme des Nations Unies à New York, à une manifestation en visioconférence sur le thème: « Accès des femmes à la justice: la parité basée sur l’approche du genre dans le secteur judiciaire ».

L’événement représente une initiative lancée par l’organisation internationale du droit au développement (OIDD), les associations des femmes magistrats, le syndicat des avocats américains et l’organisation de la femme africaine.

« L’accès équitable des femmes à la justice et les défis à relever pour réaliser l’égalité hommes-femmes sur la base de l’approche du genre social » ont, ainsi, représenté les principaux thèmes débattus au cours de cette rencontre.

L’événement formulera des recommandations afin d’obtenir le maximum de données et informations permettant de consolider le 16ème point figurant dans les objectifs du développement relatifs à la paix et la justice.

Par ailleurs, la ministre de la Femme a souligné l’absence de la femme dans les postes de décisions en Tunisie. Et ce, malgré sa présence dans le secteur judiciaire en tant que magistrat.

« La création du conseil des pairs pour l’égalité des chances a eu lieu afin d’intégrer l’approche du genre social dans la planification et les programmes; et lutter contre toutes formes de discrimination à l’égard des femmes », a-t-elle ajouté.

A noter que la Tunisie participe en visioconférence aux travaux de la 65ème session de la commission de la condition de la femme des Nations Unies qui se tient du 15 au 26 mars courant à New York.

 

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here