Démarrage de la campagne de vaccination anti-covid-19 dans 25 centres régionaux au profit du personnel de la santé

campagne de vaccination

Les premières opérations de vaccination contre le coronavirus au profit des équipes de vaccination et du personnel de la santé de première ligne du système Covid-19 ont démarré aujourd’hui, samedi matin,  dans 25 centres de vaccination régionaux répartis sur tout le territoire du pays.

Des cadres de la santé attendent de recevoir le vaccin russe « Sputnik » devant les objectifs des photographes qui ont afflué pour prendre des photos. Et ce à la coupole d’El Menzeh, devenue un centre de traitement des patients atteint du Coronavirus.

Parmi les personnes vaccinées, la cheffe du service de réanimation de l’hôpital Abderrahman Mami à l’Ariana, Jalila ben Khelil, qui a affirmé qu’elle s’était portée volontaire pour la vaccination. Et ce afin d’encourager le reste des agents de la santé et les citoyens à adhérer à la campagne de vaccination.

 

Si les Tunisiens adhèrent à la campagne de vaccination

Elle a reconnu que peu de personnes se sont inscrites à la campagne de vaccination sur la plateforme électronique Evax.tn, 537 mille seulement, mais il est fort probable, a-t-elle dit, que ce nombre augmentera à mesure que les agents de santé se font vacciner. Compte tenu du nombre de personnes qui se sont rétablies du coronavirus, une immunité communautaire estimée à 60% peut être atteinte si les Tunisiens adhèrent à la campagne de vaccination, a-t-elle estimé.

De son côté, Samir Abdelmoumen, chef du Centre d’assistance médicale urgente de Tunis (CAMU), a appelé les citoyens à ne pas avoir peur de la vaccination pour se protéger et protéger les autres.

« Je m’attends à ce que tout le personnel du CAMU se porte volontaire pour recevoir vaccin », a-t-il dit, assurant que l’arrivée prochaine des différents lots de vaccins en Tunisie permettrait de surmonter les risques d’infection.

Plusieurs infirmières travaillant en première ligne pour affronter le Coronavirus depuis son apparition en Tunisie en février 2020, étaient au rendez-vous pour recevoir le vaccin. Meherzia Hammami, infirmière au service des soins de santé de base du Bardo, a affirmé qu’elle a entièrement confiance en le comité scientifique de lutte contre le Covid-19 quant à la sécurité des vaccins.

Meherzia qui n’a pas attrapé le virus comme beaucoup de ses collègues a souligné la nécessité de se prémunir contre les risques de contamination en particulier pour les personnes âgées et les personnes atteintes de maladies chroniques.

L’opération de vaccination

En marge du démarrage de l’opération de vaccination, la directrice des soins de santé de base, Ahlam Gzara a indiqué que, d’ici deux ou trois jours, 15 000 agents de la santé recevront le vaccin « Sputnik »,  premier vaccin arrivé en Tunisie mardi dernier.

Gzara a affirmé que les 25 centres de santé régionaux de chaque gouvernorat à l’exception de Médenine, qui comprend deux centres (Médenine et Djerba) ont été dotés d’équipements de refroidissement avec une température de -20 degrés pour bien conserver les vaccins.

Par ailleurs, la campagne de vaccination cible les professionnels de la santé qui ont une relation directe avec le virus et sont enregistrés sur la plateforme de vaccination. Les personnes âgées seront vaccinées dès l’arrivée de prochains vaccins, a-t-elle dit.

93 600 doses de vaccins américano-allemand Pfizer Biontech» arriveront en Tunisie

Selon le ministre de la Santé Faouzi Mehdi , 93 600 doses de vaccins américano-allemand «Pfizer Biontech» arriveront en Tunisie d’ici la semaine prochaine dans le cadre de l’initiative « Covax».

Une semaine après l’arrivée de cette quantité, 137 mille doses du vaccin britannique suédois « AstraZeneca » devraient arriver.  Et en outre, un don estimé à 200 mille doses du vaccin chinois « Sinovac », selon le ministre.

Au cours de la dernière semaine de mars, la Tunisie recevra un nouveau lot de vaccins,  composé de 100 000 doses du vaccin « Pfizer Biontech ». Et ce dans le cadre d’un accord d’achat direct entre le ministère de la Santé et le laboratoire allemand américain.

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here