Incendie au sein d’une unité industrielle privée à Gabès: Le GCT rassure quant à la sécurité de ses employés

GCT

Le Groupe chimique tunisien (GCT) a fait savoir, samedi, que tous ses employés sont en sécurité et que ses unités continuent normalement leurs activités. Et ce en présence de tous les responsables de production, de sécurité et de maintenance. Et ce suite à l’incendie survenu aujourd’hui dans une unité industrielle privée, avoisinant les usines du GCT dans la zone industrielle de Gabès.

Cinq personnes sont décédées et une autre a été blessée dans l’explosion, samedi matin, d’une citerne d’asphalte à l’intérieur d’une usine située dans la zone industrielle de Gabès.

Adressant ses condoléances aux familles des victimes, le GCT a également, affirmé sa disposition à mobiliser tous ses moyens humains et logistiques, pour soutenir les efforts de la protection civile.

 Dans une déclaration à l’agence TAP, le directeur régional de la protection civile à Gabès,  Atef Houaij a précisé que la personne blessée souffrait de graves brûlures et a été transportée rapidement à l’hôpital régional de Gabès pour recevoir les soins nécessaires. Les équipes de la protection civile ont réussi à maîtriser les flammes générées par l’explosion de la citerne d’asphalte dont les causes ne sont pas encore connues, a ajouté la même source.

Rappelons que cinq personnes sont décédées, suite à une explosion à Gabès. Ainsi qu’ une autre personne a été blessée dans l’explosion, en ce samedi matin. Et ce à l’issue d’une citerne d’asphalte à l’intérieur d’une usine située dans la zone industrielle de Gabès.

Le directeur régional de la protection civile à Gabès, Atef Houaij a précisé que la personne blessée souffrait de graves brûlures et a été transportée rapidement à l’hôpital régional de Gabès pour recevoir les soins nécessaires.

Les équipes de la protection civile ont réussi à maîtriser les flammes générées par l’explosion de la citerne d’asphalte dont les causes ne sont pas encore connues, a ajouté la même source.

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here