La Tunisie abritera l’exercice militaire multinational « African Lion »

African Lion

La Tunisie abritera avec le Maroc, le Sénégal et l’Espagne l’exercice militaire multinational « African Lion ». L’exercice militaire en question est prévu au mois de juin prochain. C’est ce qu’a affirmé, mardi, le Général Christopher G. Cavoli, Commandant de l’armée de terre des Etats-Unis pour l’Europe et l’Afrique.

L’African Lion sera une bonne opportunité pour renforcer l’interopérabilité des forces militaires des pays qui y prendront part. Ainsi estime-t-il lors d’une conférence de presse téléphonique, organisée pour présenter ces manœuvres militaires.

« Cet exercice vise, essentiellement, à renforcer la coopération militaire entre les pays participants. L’objectif étant de répondre aux crises / conflits pouvant survenir. De même qu’aux menaces terroristes qui guettent les pays de la région », a-t-il ajouté.

D’ailleurs, ces manœuvres porteront sur des exercices aéroterrestres, navals et aériens. Outre des actions médicales au profit des habitants des régions concernées.

Pour sa part, le Général de division et commandant adjoint de l’armée de terre des Etats-Unis pour l’Europe et l’Afrique, Andrew M. Rohling a fait savoir que la Tunisie accueillera la majorité des manœuvres qui auront lieu au cours de l’exercice « African Lion ».

La Tunisie est « un allié stratégique au niveau militaire pour les Etats-Unis », souligne encore Rohling.

Annulée en 2020, en raison de la pandémie Covid-19, la nouvelle édition de l’African Lion connaîtra, selon le commandant la participation de près de 10 mille militaires de plusieurs nationalités. Notamment des Etats-Unis, de Tunisie, d’Egypte, du Maroc, de Mauritanie, du Sénégal, de Belgique, du Canada, de France, d’Allemagne, d’Espagne et du Royaume-Uni.

D’ailleurs, le Général Christopher G. Cavoli, Commandant de l’armée de terre des Etats-Unis pour l’Europe et l’Afrique et son adjoint Andrew M. Rohling, effectueront, mercredi, une visite à Tunis. Et ce,  en vue de discuter des préparatifs de l’événement « African Lion ». C’est ce qu’apprenait la TAP d’une source auprès du ministère de la Défense nationale.

D’ailleurs, en novembre 2020, l’armée américaine avait décidé de fusionner ses commandements militaires en Europe et en Afrique dans le nouveau Commandement de l’armée américaine pour l’Europe et l’Afrique. Et ce, dans le but d’augmenter l’efficacité du commandement et du contrôle, la flexibilité et la capacité de mener des exercices militaires à grande échelle multinationale et interarmées.

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here