CILG: signature d’un accord de financement de projets pilotes à Médenine, Tataouine et Kasserine

CILG

Le CILG, Centre International de Développement pour la Gouvernance Locale a signé un accord de financement de projets pilotes. Et ce, au profit des municipalités de Ben Guerdane (Médenine), Dhehiba (Tataouine), Boughrara (Médenine) et Hassi El Frid (Kasserine). Et ce, lors d’une cérémonie organisée au pôle technologique d’El Fejja (Médenine), le lundi 22 janvier.

Le centre CILG souligne que le coût total du financement s’élève à un million 500 mille dinars. Ainsi, la signature de cet accord intervient dans le cadre de l’initiative « Pour une décentralisation efficiente et des municipalités attractives » (Idema). Elle œuvre au développement des capacités de 12 municipalités tunisiennes. Et ce, avec des financements provenant du ministère hollandais des affaires étrangères.

A cet égard, Yassine Triki, directeur technique du projet Idema, a indiqué que le projet vise à activer le système de décentralisation. De même qu’à apporter un soutien aux municipalités. Et ce, dans le but de leur conférer un rôle économique; tout en créant des relations de partenariat avec la société civile.

Pour sa part, Walid Gharbi, chargé des projets pilotes au sein du CILG, revient en détail sur ces projets consistent. Tout d’abord, avec l’aménagement de l’espace de loisirs à Boughrara. Il comporte une aire de jeux pour les enfants et un coin lecture. Tandis qu’à Ben Guerdane, poursuit-il, il est question de l’aménagement de la « Place de l’Indépendance ». En y créant des espaces verts et un autre espace d’exposition destiné aux femmes artisanes.

Alors que Dhehiba bénéficie dans ce cadre de deux projets pilotes. Il s’agit d’une part de l’alimentation en électricité. Et ce, à travers l’énergie solaire de 29 puits dans la région; ainsi que la plantation de 10 mille oliviers. Dans le but de: promouvoir le développement agricole; valoriser les richesses locales; et aider les agriculteurs à contrôler les dépenses du coût de production. D’autre part, le deuxième projet de la municipalité de Dhehiba concerne le renforcement de ses capacités de collecte des déchets.

Développement du processus de collecte des déchets

En outre, le projet à mettre en place à Hassi El Frid, consiste à la conversion de neuf points noirs, en points de collecte. De même qu’au développement du processus de collecte des déchets. En améliorant les capacités de la municipalité, par le biais d’une application mobile servant à instaurer une meilleure communication avec le citoyen.

De leur côté, les maires des municipalités bénéficiaires de l’ensemble de ces projets ont mis en exergue l’importance de ce programme dans le soutien des municipalités à surmonter les obstacles et à réaliser un saut qualitatif dans les villes concernées. Tout en exprimant leur souhait de voir cette expérience se généraliser sur d’autres municipalités. L’intérêt est celui de résoudre la difficile équation entre la faiblesse des moyens financiers et les grandes aspirations des citoyens.

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here