Une pétition de retrait de confiance au président du parlement est prête 

parlementaires

Une pétition de retrait de confiance au président de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP), Rached Ghannouchi, est fin prête. Et ce, avec plus de 73 signatures. C’est ce qu’ont déclaré, lundi, les députés Mongi Rahoui et Zouhaier Maghzaoui. Ils  précisent, toutefois, qu’elle n’a pas été déposée au bureau d’ordre.

M. Rahoui (indépendant) a déclaré que cette pétition de retrait de confiance est « sur la bonne voie ». Les députés déploient des efforts, dans ce sens-là, indique pour sa part Zouhaier Maghzaoui, du bloc démocratique. Et ce, pour assurer le passage de cette motion en plénière. En évitant les erreurs ayant conduit à l’annulation de la première pétition, lors de la précédente session parlementaire.

Les deux députés ont souligné que les signataires de cette motion travaillent en toute discrétion, loin des médias. Selon l’article 20 du règlement intérieur de l’ARP, le parlement peut retirer la confiance à son président ou à l’un des députés avec l’approbation de la majorité absolue des députés. Le tiers des députés doivent signer la pétition pour la déposer. Les députés doivent déposer une demande écrite  au bureau du parlement. Elle doit être signée par, au moins, le tiers des députés.

La demande sera, ensuite, présentée en plénière pour vote dans un délai ne dépassant pas trois semaines de la date de son dépôt au bureau d’ordre. Pour Mongi Rahoui, la situation chaotique au parlement et l’intérêt public imposent un changement à la tête de l’institution parlementaire. Déjà, le 30 juillet dernier, 96 députés ont voté en faveur du retrait de confiance à Rached Ghannouchi. Mais la pétition avait été annulée pour absence de quorum (109 députés).

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here