Décès de l’ancien ministre et gouverneur de la BCT Chedly Ayari

Ayari

Chedly Ayari s’est éteint, ce jeudi 28 janvier 2021, à l’âge de 87 ans.

Ancien gouverneur de la Banque centrale de Tunisie, du 24 juillet 2012 au 16 février 2018, Chedly Ayari, tout au long de son brillant parcours, a occupé plusieurs fois le poste de ministre.

Parcours académique et scientifique

Après des études secondaires au Collège Sadiki, Chedly Ayari étudie les sciences économiques. Il entame et achève son parcours académique à l’École des hautes études en sciences sociales de l’université Paris-Sorbonne. Il y étudie aussi le droit privé. Chedly Ayari y décroche en 1961 un doctorat d’État en sciences économiques et une maîtrise en droit privé.

De retour en Tunisie, il commence sa carrière comme chef de service à la Société Tunisienne de Banque (STB) en 1958. L’année d’après, en 1959, il intègre la faculté de Droit et des sciences économiques et de gestion de Tunis, en tant que professeur assistant.

« Feu Chedly Ayari, notre grand professeur de croissance et développement à l’Université de Tunis, est décédé aujourd’hui, paix à son âme. JE ME SOUVIENS QUE DURANT LA MÊME ANNEE, IL AVAIT été nommé minISTRE, mais il a tenu A TERMINER les cours SANS JAMAIS ENREGISTRER D’ABSENCE. Il était extrêmement proche de ses étudiants qui SE bousculAIENT pour assister à sES cours. Tout le monde aimait et respectait ce grand professeur. Allah yarhmou…», Ezzeddine Saidane, économiste.

Le jeune économiste gravit rapidement les échelons. Professeur assistant, professeur agrégé puis professeur émérite, Chedly Ayari devient doyen de la faculté de Droit et des sciences économiques et de gestion de Tunis entre 1965 et 1967.

Par ailleurs, l’université d’Aix-Marseille et l’université Nice-Sophia-Antipolis lui attribuent le titre de professeur associé.

Durant cette brillante carrière, l’université d’Aix-Marseille lui décerne le titre de Docteur Honoris Causa. Il est également élu président honoraire de l’Association internationale des sociologues de langue française.

Carrière politique

Jusqu’en 1975, Chedly Ayari avait été membre du Bureau politique et du comité central du Parti socialiste destourien.

Sous la présidence de Habib Bourguiba, il occupe, à deux reprises, le poste de Ministre du Plan de 1969 à 1970 et de 1974 à 1975.

Entre-temps, il est aussi désigné comme ministre de la Jeunesse et des Sports en 1970. Il passe par la suite à la tête du ministère de l’Education nationale de 1970 à 1971. Enfin, il est nommé Ministre de l’Économie de 1972 à 1974.

En plus du parcours ministériel, Chedly Ayari a également occupé des responsabilités diplomatiques. Il devient conseiller économique de la délégation tunisienne auprès des Nations unies entre 1960 et 1964. En 1962, il préside la commission pour le développement industriel auprès de l’ONU. Il occupe aussi la fonction de rapporteur général de la Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement en 1963 et 1964.

Il devient directeur exécutif du groupe de la Banque mondiale entre 1964 et 1965.

Par ailleurs, en 1972, Habib Bourguiba l’avait nommé ambassadeur auprès de la Commission européenne et des royaumes de Belgique et du Luxembourg.

« Adieu le grand ami, adieu le grand maître, adieu le grand doyen, adieu le grand gouverneur. Aujourd’hui la Tunisie a perdu un grand homme et un grand économiste. Je connais si Chedly depuis que j’étais étudiant et il était mon exemple et mon idole en économie. J’ai eu la chance d’intégrer la BCT et de travailler avec lui pendant cinq ans. Malgré les moments difficiles par lesquels est passé si Chedly suite aux diverses critiques faites contre sa personne, il a su résister et a MAGISTRALEMENTgéré la BCT. Je veux dire à ces gens là qui l’ont attaqué lâchement que la mort est là et si Chedly est parti aujourd’hui. mais son bilan restera pour toujours. J’espère qu’un économiste arrivera à faire ce qu’IL a fait pour son pays. Paix à votre âme mon idole », Fethi Nouri, universitaire et expert en énergie.

Le Mustapha Kamel Nabli à la tête de la Banque centrale. Mustapha Kamel Nabli avait été limogé quelques semaines plus tôt. Il est élu à ce poste par l’Assemblée constituante.

En 2014, il reçoit le prix Tatweej de l’excellence et de la qualité dans la zone arabe.

En Tunisie, Chedly Ayari a été décoré du Grand cordon de l’Ordre de l’Indépendance. Ainsi que du Grand cordon de l’Ordre de la République tunisienne. Il est également décoré de la plaque du Grand officier de la Légion d’honneur française.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here