OIT : 114 millions d’emplois perdue à cause de la pandémie en 2020

OIT

L’Organisation Internationale du Travail (OIT) a publié son analyse de l’impact du Coronavirus sur le marché du travail en 2020. L’organisation a estimé que les dommages sont massifs. Elle a considéré que la reprise économique reste timide.

L’OIT a expliqué que 93% des travailleurs résident dans des pays appliquant encore la fermeture des lieux de travail. Elle a considéré que 8,8% des heures de travail ont été perdues en comparaison avec le 4ème trimestre de 2019.

Ce chiffre est équivalent à 255 millions d’emplois à temps plein. Cette perte a principalement touché l’Amérique latine, les Caraïbes, l’Europe du Sud et l’Asie du Sud. L’OIT a précisé que les pertes ont atteint quatre fois le taux enregistré pendant la crise mondiale de 2009.

Le rapport a présenté un schéma explicatif des heures de travail perdues en 2020. L’OIT a départagé les pertes en heures, entre pertes d’emplois et réduction des heures de travail.

Elle a réparti les pertes d’heures en glissement vers le chômage et glissement vers l’inactivité. En effet, l’OIT a estimé le glissement vers le chômage à 33 millions d’heures de travail. De son côté, le glissement vers l’inactivité a représenté 81 millions des pertes.

Quant aux réductions des heures de travail, elles représentent 50% des pertes totales en heures de travail.

Concrètement, les pertes en heures de travail avant le soutien aux revenus ont atteint 3700 milliards de dollars. Cette somme représente 4,4% du PIB en 2019.

L’OIT a enregistré la perte de 114 millions d’emplois en comparaison avec 2019. Elle a aussi considéré que les pertes d’emplois ont été plus élevées chez les femmes et chez les jeunes travailleurs.

Pour conclure, la population active dans le monde a baissé de 2,2 points de pourcentage. Tandis que, le chômage a augmenté de 33 millions en 2020. Le taux de chômage a enregistré une hausse de 1,1%.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here