Décès de la députée d’Ennahdha Meherzia Laabidi

Meherzia Laabidi

Ce vendredi 22 janvier 2021, Meherzia Laabidi n’est plus. La député du parti Ennahdha, Meherzia Labidi, 57 ans, est décédée, à la suite d’une complication de son état de santé.

Meherzia Laabidi avait été évacuée d’urgence en France le 15 novembre 2020.

Après la révolution, elle devient députée du parti Ennahdha à l’Assemblée nationale Constituante. Le 22 novembre 2011, elle se fait élire au poste de Vice-Présidente. Elle enchaîne avec un mandat à la première assemblée des représentants du peuple en 2014. Meherzia Laabidi ne réussit pas à devenir députée lors des élections législatives tunisiennes de 2019. Néanmoins, elle parvient à réoccuper la fonction de députée d’Ennahdha une deuxième fois en succédant à Ahmed Gaaloul, le 26 mars 2020. Ce dernier avait été nommé ministre dans le gouvernement Fakhfakh.

Par ailleurs, n’oublions pas le parcours de cette dame comme militante de la société civile. En effet, Meherzia Laabidi est membre de l’ONG Religions for Peace. Elle devient aussi présidente du Global Women of Faith Network à partir de 2006. En 2009, elle accède au Conseil européen des leaders religieuses. Elle prend aussi part aux débats sur le projet de loi interdisant le niqab en France.

Quant à son parcours académique, fin des années 80, Meherzia Laabidi obtient un master en traduction économique et juridique de l’École supérieure d’interprètes et de traducteurs de la Sorbonne-Nouvelle. En 1992, elle décroche un master en traduction économique et un diplôme d’études approfondies en littérature anglaise et en études théâtrales. Ensuite, elle enseigne la traduction à l’Institut européen des sciences humaines à Saint-Denis.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here