Le député Hatem Mensi se retire de l’équipe de travail chargée d’enquêter sur l’agression du député Anouar Bechahed

Hatem Mensi

Le député du bloc La Réforme, Hatem Mensi a annoncé son retrait de la commission chargée d’enquêter sur les incidents de violence. Ces incidents de violence sont survenus le 7 décembre dernier au parlement. Le député Anouar Bechahed en était la victime.

L’équipe chargée d’enquêter sur ces incidents de violence n’a pas de légitimité, déclare Hatem Mensi à l’Agence TAP. Selon lui, la cause est l’absence des représentants des blocs Tahya Tounes et du Parti destourien libre (PDL). Ils étaient absents à la réunion tenue mercredi dernier.

En effet, le député a pris sa décision suite à des concertations avec les membres de son groupe parlementaire. Le président de l’ARP aurait pu visionner les vidéos enregistrées par les caméras et entendre les témoignages des députés. Et ce pour déterminer les responsabilités dans cette affaire et publier une déclaration dénonçant la violence dans l’hémicycle du Bardo, a-t-il souligné.

Par ailleurs, Mensi a indiqué avoir représenté son bloc parlementaire à la réunion tenue, mercredi dernier, avec les députés Farida Laâbidi (bloc Ennahdha), Fakher Chouikhi (bloc Al Watania), Abdelhamid Marzouki (bloc Qalb Tounes). Et ce, avant de se retirer de cette commission.

Le président du parlement s’est réuni, mercredi, avec l’équipe de travail chargée d’enquêter sur les incidents de violence.

D’ailleurs, les députés du bloc démocratique Samia Abbou, Mounira Ayari, Amal Saïdi et Zied Ghanney ont entamé une grève de la faim. L’objectif étant d’appeler le président du parlement à assumer ses responsabilités. Ainsi qu’à publier une déclaration dénonçant la violence et ses auteurs.

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here