La liste définitive des blessés et martyrs de la révolution sera, sous peu, publiée

martyrs - l'économiste maghrébin

Le Chef du gouvernement a ordonné la publication, le 14 janvier courant, de la liste des blessés et martyrs de la révolution, sur la page de l’Instance générale des résistants, des martyrs et blessés de la révolution et des opérations terroristes. Annonce mercredi l’Instance dans un communiqué.

La commission des martyrs et blessés de la révolution relevant du Comité supérieur des droits de l’Homme et des libertés fondamentales a élaboré la liste.

« La présidence du gouvernement publiera la liste définitive  au JORT avant la date du 20 mars 2021 ». A encore souligné l’instance. Elle  ajoute que toute personne concernée dont son nom ne figure pas sur la liste pourrait intenter un pourvoi et adresser une correspondance à l’instance dans un délai d’un mois. Et ce à partir de la date de la publication de la liste sur la page.

En effet, les blessés de la révolution et les familles des martyrs  observent un sit-in au siège de l’Instance. Ils ont dit rejeter la proposition de la présidence du gouvernement. Il s’agit  de publier le 14 janvier la liste sur la page de l’Instance. Et au Jort, le 20 mars prochain.

Ils ont réaffirmé leur détermination à accroître les mouvements de protestation. Et ce  pour demander la publication de la liste définitive avant le 14 janvier 2021. Il s’agit d’une date symbolique qui marque le dixième anniversaire de la révolution de 2011. La liste comporte 129 martyrs et 634 blessés.

Dans une interview accordée à l’agence TAP, le président de l’Instance générale des résistants, des martyrs et blessés de la révolution et des opérations terroristes, Abderrazak Kilani avait indiqué que l’instance qu’il préside n’est pas habilitée à publier la liste définitive. Le président précise  que ce dossier relèvera de la compétence de l’instance, une fois la liste définitive publiée au JORT.

Revendications légitimes

D’après lui, c’est à la Commission des martyrs et blessés de la révolution, qui relève du Comité Supérieur des Droits de l’Homme et des Libertés Fondamentales, que revient légalement la mission d’établir cette liste.

Abderrazak Kilani a dit comprendre les revendications des familles des martyrs et blessés de la révolution. Mais, il regrette  la tournure qu’a prise cette protestation. Notamment  après l’intrusion des protestataires dans son bureau pour poursuivre leur sit-in et l’empêchement du personnel d’accéder au siège de l’instance.

Il a ajouté, dans ce contexte, avoir informé la présidence du gouvernement des revendications légitimes des protestataires. Dès lors que l’autorisation de publier la liste finale des martyrs et blessés de la révolution est du ressort du chef du gouvernement.

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here