INLCTP : 1313 victimes de la traite des personnes en 2019 en Tunisie

INLCTP

L’Instance nationale contre la traite des personnes (INLCTP) annonçait le 10 décembre, par communiqué de presse, le lancement de « La liste des indicateurs généraux relatifs à la détection des victimes de la traite des personnes en Tunisie« .

L’INLCTP a publié le document à l’occasion de la Journée Internationale des Droits de l’Homme. Il s’agit d’une sorte de guide réalisé dans le cadre du projet PAII-T réalisé conjointement par l’INLCTP et le Conseil de l’Europe. L’INLCTP a précisé que le document résulte de la volonté de faire face au grave crime de la traite. Citant le nombre de victimes de la traite en 2019, à savoir 1313 personnes qui ont subi cet acte atroce et inhumain. L’instance a tout de même affirmé que ce chiffre ne reflète pas notre réalité dramatique.

L’utilité de la liste des indicateurs

Toutefois, le communiqué de presse a présenté la liste comme un document de référence en matière de détection des victimes de traite.

En effet, le projet a permis la création de cette liste, conformément aux dispositions de la loi n°2016-61 du 03 août 2016 relative à la prévention et la lutte contre la traite des personnes. Elle permet de détecter les crimes de la traite; mais aussi de sensibiliser le grand public sur le sujet. Le document fournit un ensemble d’informations permettant de se protéger et d’aider une personne en cas de danger.

Indicateurs généraux et mécanismes

Par ailleurs, le communiqué précise que le document contient un ensemble d’éléments constitutifs du crime de la traite des personne. Mais, cet ensemble d’éléments est seulement à titre indicatif et non limitatif.

Ainsi, l’Instance Nationale de Lutte Contre la Traite des Personnes explique que la liste représente l’un des outils du Mécanisme national d’orientation des victimes de la traite des personnes. Elle rappelle aussi que ce mécanisme est en cours de finalisation.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here