A l’ARP de l’invective au »Sang pour sang »

ARP

L’Assemblée des représentants du peuple (ARP) a connu aujourd’hui des tensions entre les députés. Les hostilités ont commencé durant la réunion de la Commission des affaires de la femme, de la famille, de l’enfance, de la jeunesse et des personnes âgées.

A l’ARP, Saifeddine Makhlouf, Président du bloc parlementaire Karama s’est opposé à la tenue de la session de la commission. Il a précisé que cette session n’avait pour seul but que la dénonciation des déclarations de Mohamed Affes, député du bloc Karama. Il a déclaré qu’il n’est pas concevable de dénoncer les déclarations d’un député durant une session de la commission.

Puis de nombreuses tentatives servant à calmer la situation ont tourné court. Après une vingtaine de minutes de cris et de hurlements, la présidente de la commission, Amira Charfeddine, déclarait s’être fait agresser verbalement par le député Mohamed Affes. Ce qui l’obligeait à lever la séance.

Ensuite, la situation n’a fait qu’empirer. Les tensions sont montées rapidement dans les couloirs de l’ARP pour en venir aux mains. Des photos montrent que le député du bloc parlementaire Courant Démocrate Anouer Ben Chahed s’est fait agresser physiquement. Il affirme que les auteurs de cette agression sont Saifeddine Makhlouf, Mohamed Affes et quatre autres députés.

Cependant, Saifeddine Makhlouf a nié les faits. Il a précisé qu’il n’y eu aucun échange verbal ou physique entre lui et la victime. Et que l’origine de sa blessure n’est autre que les ongles de la député Amira Charfeddine. Il a aussi précisé qu’Anouer Ben Chahed l’a insulté.

D’autres vidéos montrent le député du même bloc parlementaire, Samia Abou, évanouie. Cette dernière serait aussi l’une des victimes de l’agression des députés du bloc parlementaire Karama.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here