Tunisie – Royaume Uni: fin de mission de l’ambassadrice Mme Louise De Sousa

Louise De Sousa

Le ministre des Affaires Etrangères, de la Migration et des Tunisiens à l’étranger, Othman Jerandi, a eu un entretien, jeudi 24 septembre 2020, avec l’ambassadeur du Royaume-Uni à Tunis, Mme Louise De Sousa, venue lui rendre une visite d’adieu, à l’occasion de la fin de sa mission en Tunisie.

Lors de sa rencontre avec Mme Louise De Sousa, Jerandi a insisté sur la nécessité de renforcer le partenariat entre les deux pays. Ainsi que de prospecter de nouvelles opportunités de coopération, notamment dans le domaine économique et commercial. Et ce, de manière à apporter une nouvelle dynamique aux relations bilatérales établies entre les deux pays.

Il a, en outre, appelé à réfléchir à des programmes d’action dans ce sens. Et ce, en prévision des prochaines échéances bilatérales, dont en particulier la 7e session du Forum de dialogue politique, économique et culturel tuniso-britannique.

Le ministre a, dans ce sens, réaffirmé l’attachement de la Tunisie à développer les liens de coopération avec le partenaire britannique. Et ce, dans divers domaines, tant sur le plan bilatéral que multilatéral.

Coordination bilatérale

De son côté, Mme Louise De Sousa s’est félicitée du « haut niveau » atteint par la coopération entre la Tunisie et le Royaume-Uni dans différents domaines économiques et commerciaux et en matière d’éducation, de culture et d’emploi.

Elle a également salué « la coordination bilatérale » dans le domaine sécuritaire. Notamment en ce qui concerne la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme.

De Souza a, par ailleurs, salué les réalisations démocratiques accomplies en Tunisie, relevant la disposition du Royaume-Uni de consolider davantage sa coopération avec la Tunisie dans tous les domaines.

D’autre part, les deux parties ont évoqué, lors de l’entretien, des questions régionales et internationales d’intérêt commun. Notamment la situation dans la région de la Méditerranée.

Il a, dans ce sens, souligné l’importance de cet espace stratégique pour la Tunisie et le besoin d’unifier les efforts. Et ce, pour y consolider les fondements de la paix et de la stabilité. Il s’agit, aussi, d’encourager un développement solidaire. Et ce pour que la Méditerranée devienne un espace de stabilité et de progrès.

Concernant la crise en Libye, les deux parties ont insisté sur la nécessité de parvenir à une solution politique permanente. Et ce pour que ce pays et ses voisins puissent relever les nombreux défis liés au développement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here