Aujourd’hui, première traversée maritime d’exportation des fruits vers la Libye

fruits tunisiens

« La première traversée maritime d’exportation des fruits tunisiens vers la Libye sera organisée ce vendredi 25 septembre. Et ce à partir du port de Sousse vers celui de Tripoli (Libye) ». C’est ce qu’a annoncé le responsable au service commercial du Groupement Interprofessionnel des Fruits (GIFruits), Tarek Tira.

« La deuxième traversée d’exportation de fruits tunisiens est programmée pour le 27 septembre. Et ce à partir du port de Sfax vers les ports de Tripoli et Misrata. La troisième sera organisée, le 4 octobre, à partir du port de Bizerte vers Tripoli ». A-t-il ajouté.

En effet, GIFruits a décidé la programmation de ces trois traversées, au départ de trois ports tunisiens vers les ports de Tripoli et Misrata. Et ce suite à un accord avec les parties concernées.

Il s’agit d’organiser une traversée chaque 10 jours. « L’objectif étant de faciliter notamment l’exportation des fruits tunisiens. Et ce suite au blocage de l’exportation à partir des frontières », a-t-il expliqué.

Notons qu’un nombre de citoyens ferment, depuis deux semaines, la route frontalière à Ben Guerdane (sud-est). Ils bloquent ainsi le passage des camions tunisiens et libyens dans les deux sens.

Par ailleurs, les sit-inneurs réclament des autorisations d’entrer en Libye pour faire leurs courses.
Il a fait savoir dans ce cadre que les traversées programmées devront bénéficier de la subvention au titre du transport maritime, accordée par l’Etat à raison de 50%.

Ces traversées vont exporter principalement les grenades, un fruit très prisé par le marché libyen. Sachant que la récolte des grenades est estimée à 100 mille tonnes, en plus de l’exportation des pommes, des pêches et des prunes.

Il a annoncé dans ce cadre une éventuelle commercialisation des fruits tunisiens vers plusieurs autres destinations internationales.

Paralysie de l’exportation pendant deux semaines !

De son côté, le chargé du commerce maghrébin au sein de l’Union tunisienne de l’agriculture et de la pêche (UTAP) et vice-président du conseil d’administration du GIFruits, Ibrahim Trabelsi a exprimé son regret quant à la paralysie de l’exportation des fruits, pendant deux semaines.

« L’UTAP a fait un effort avec toutes les parties afin de parvenir à la réouverture des frontières pour commercialiser les fruits, à un moment où la filière des fruits connaît plusieurs entraves, mais les manifestants ont empêché la poursuite des exportations à un rythme normal ». A-t-il avancé.

Il s’est dit surpris par le silence des autorités aux niveaux régional et central qui devraient prendre des mesures fermes à l’encontre des manifestants. Il a, aussi, fait savoir que les pertes dues au blocage de l’exportation des fruits, au cours des deux semaines, sont estimées à 400 mille dinars.

Le marché libyen, a-t-il indiqué, absorbe entre 30 et 50% des produits agricoles. D’où son importance. Il a estimé que la situation actuelle menace la filière de fruits d’effondrement.

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here