Les employés du ministère de la Formation professionnelle dénoncent la suppression de leur département

Formation professionnelle

Des dizaines d’employés du ministère de la Formation professionnelle ont observé, aujourd’hui, un sit-in devant le siège de leur département. Et ce, pour dénoncer la suppression de leur ministère de la composition du gouvernement Mechichi.

En effet, Kamel Rebiï, sous-directeur à Nabeul, a estimé qu’il s’agit d’une décision hâtive.  Elle provoquera la marginalisation de toutes les structures actuelles. Celles chargées de l’emploi et de la formation dans les secteurs public et privé.

«Le ministère de la Jeunesse, du sport et de l’insertion professionnelle ne sera pas en mesure de jouer pleinement son rôle. En ce qui concerne la satisfaction des besoins du marché de l’emploi en diplômés du supérieur et en formation des compétences», a-t-il dit. Tout en appelant Hichem Mechichi à revoir la composition de son gouvernement. Et ce, avant sa présentation le 1er septembre prochain devant l’ARP.

De son côté, Ali Dhoukar, DG au ministère, a indiqué que le département a une vision stratégique. Cette vision a contribué à la baisse du taux de chômage et au renforcement de l’employabilité. Grâce au développement des mécanismes de formation.

Il a signalé que la suppression de ce ministère aura un impact négatif sur les indicateurs de l’emploi.

Pour sa part, le secrétaire général du syndicat de base à Gafsa a rappelé que le département a été rattaché au ministère de l’Education entre 2002 et 2009. Et que cette expérience n’a pas débouché sur des résultats positifs.

(Avec TAP)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here