Nissaf Ben Alaya: « Un texte de loi relatif au port obligatoire des masques sera promulgué »

ugtt

Nissaf Ben Alaya est la directrice générale de l’Observatoire national des maladies nouvelles et émergentes. Elle annonce qu’un texte de loi stipulant le port obligatoire des masques sanitaires dans les espaces fermés sera promulgué; et ce, la semaine prochaine.

Ainsi, Nissaf  Ben Alaya appelle au respect des mesures de prévention sanitaire contre le Coronavirus. A savoir: le port des masques; la stérilisation; le lavage des mains à l’eau et au savon; et le maintien de la distanciation physique.

En outre, elle ajoute qu’un certain nombre de cas de coronavirus enregistrés en Tunisie revient principalement aux arrivées des citoyens en provenance des pays classés dans les zones vertes. Ce qui explique, en revanche, la nécessité d’imposer la présentation d’une analyse négative de la Covid-19 à tous les arrivants en Tunisie. Et ce quelle que soit la classification de la région de provenance.

Quant à la campagne de dépistage menée actuellement dans le gouvernorat de Kairouan, Ben Alaya souligne que « la situation sanitaire dans la région est inquiétante ». Et ce, après l’enregistrement de cas de contamination horizontale.

De ce fait, elle met l’accent sur la nécessité d’un processus préventif lors des opérations de dépistage.

A titre d’exemple, dans les lieux de rassemblement, les marchés et les espaces clos. Avec le respect des gestes barrières, dont la distanciation physique.

Mettre en œuvre des protocoles sanitaires

Par ailleurs, Mme Ben Alaya souligne également la nécessité de mettre en œuvre des protocoles sanitaires dans tous les secteurs. Et ce, dans le but d’intervenir immédiatement et de prendre les mesures nécessaires dans les lieux fréquentés par des sujets symptomatiques. Par leur fermeture immédiate et la mise en place d’opérations de dépistage sur les personnes entrées en contact avec les contaminés dans ces mêmes espaces.

De son côté, le Conseil régional de la santé recommande de renforcer le laboratoire d’analyses du gouvernorat de Kairouan en équipements. Mais aussi de fournir à la direction régionale de la santé une ambulance et des respirateurs artificiels. Et d’activer l’accord de contrats avec des cadres médicaux et paramédicaux pour combler la pénurie observée à ce niveau à l’hôpital Ibn El Jazzar.

Rappelons que le nombre de contaminations au gouvernorat de Kairouan s’est élevé à 15 cas, dont 14 locaux et un cas importé.

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here