Amélioration du taux d’indépendance énergétique à 49%

taux d'indépendance

 Le taux d’indépendance énergétique s’est amélioré, durant les cinq premiers mois de l’année 2020 pour se situer au niveau de 49%, contre 45% en mai 2020. C’est ce qu’a révélé  le document de la Conjoncture économique. Telle est l’annonce du ministère de l’Energie, des mines et de transition énergétique.

Autrement dit, le taux d’indépendance énergétique s’est amélioré. Le document a fait état, aussi, de l’amélioration de la balance commerciale énergétique, puisque le déficit énergétique est passé de 2,7 milliards de dinars, à fin mai 2019, à 2,1 milliards de dinars en mai 2020.

Idem, pour le bilan de l’énergie primaire, dont le déficit s’est réduit de 18%, à 1,7 millions tonnes équivalent pétrole (tep), contre 2 millions tep, en mai 2019.

Pour ce qui est de la production des hydrocarbures, le ministère a fait ressortir une baisse de 3% en matière de production de pétrole (à 36,5 mille baril par jour) et de 2% en matière de production de gaz (à 660 ktep-pci).

De même, la redevance du gaz algérien a nettement régressé de 34% à 141 ktep-pci.

Concernant la demande des hydrocarbures, le document a relevé une importante baisse de 19% de la demande des produits pétroliers, laquelle est passée de 1842 ktep, en mai 2019, à 1497 ktep en mai 2020.

Même constat pour la demande en gaz naturel, lequel est situé au niveau de 1818 ktep, en mai 2020, contre 1956 ktep, durant la même période de l’année écoulée.

Cette baisse est expliquée, essentiellement, par la décision de confinement général, prise par le gouvernement, durant le mois de mars, afin d’éviter la propagation de la pandémie du coronavirus.

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here