Yves Coppens: « Tous nos ancêtres étaient africains et noirs »

yves-coppens-

Dans son émission « Les tabous du racisme », Karine Le Marchand a invité le paléoanthropologue reconnu Yves Coppens. Ce dernier atteste depuis 30 ans que « tous les hommes et femmes qui vivent sur cette terre viennent de la même souche ».

Il rajoute : « Tous les premiers hommes sont apparus en Afrique. Et depuis les premiers hommes, on considère qu’il y a eu 100 milliards d’êtres humains sur terre. Et les 100 milliards comme les 6 milliards d’hommes d’aujourd’hui viennent tous de cette souche, de ce berceau tropical et africain ».

Yves Coppens déclare en insistant : « Tous nos ancêtres étaient africains. Nous sommes tous africains. Etant donné l’ensoleillement de l’Afrique. Aussi, étant donné la peau nue qu’ils avaient. Ils ne pouvaient pas être autrement que bronzés. » « Même les danois ont des ancêtres noirs africains ».

Une seule race sur terre

D’après Yves Coppens, les pré-humains sont partis dans différentes directions depuis l’Afrique. Ensuite pour s’adapter au climat et à leur environnement, ils ont déterminé des traits qui étaient plus adaptés.

En fait, « les humains à partir de 3 milliards d’années, à partir du moment où ils ont eu la culture et la conscience, petit à petit, ils se sont déployés. Ils ont atteint d’autres climats où ils ont dû s’adapter. D’ailleurs, en Asie, l’oeil bridé pourrait être dû à une forme de sélection naturelle ».

Le paléoanthropologue explique le passage du noir au blanc par « avec moins d’ensoleillement, il y avait la nécessité d’avoir une peau avec un écran moins fort. Et ce  pour que la synthèse de la vitamine D puisse se faire. C’est une sélection qui s’est faite du noir au plus clair. Le blanc c’est une décoloration et l’œil bleu c’est un œil qui n’a pas de couleur ».

Il conclut en disant : « Il y a pour le moment sur la Terre une seule race humaine. C’est la race sapiens de l’espèce Sapiens du genre Homo ».

Rappelons que Yves Coppens et son équipe ont découvert Lucie en 1974.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here