Tragédie de Kairouan : l’absence de Mekki motivée par la religion?

Kairouan
Credit photo : المظيلة الاخبارية

Le ministre de la Santé, Abdelatif Mekki, n’a pas daigné se déplacer à Kairouan où une catastrophe sanitaire a eu lieu suite au décès de 7 jeunes ayant consommé de l’alcool frelaté. Les motifs sont-ils d’ordre religieux ? C’est en tout cas ce qu’avance Tarek Fetiti, le représentant de la circonscription de Kairouan à l’ARP.

C’est un coup de colère et de détresse qu’a poussé Tarek Fetiti, le pondéré représentant de la circonscription de Kairouan et le deuxième vice-président de l’ARP, en constatant le silence lourd de sens du chef du gouvernement, Elyes Fakhfakh , et surtout l’absence inexpliquée et inexplicable du ministre de la Santé, Abdelatif Mekki. Lequel n’a pas jugé utile de se déplacer à Kairouan où on déplore sept décès de jeunes à la fleur de l’âge, dont trois de la même famille. Et ce, suite à la consommation d’alcool frelaté à Hajeb Layyoun.

Une absence liée à la religion ?

L’absence de Mekki est-elle liée à la religion, l’alcool étant interdit en Islam ? Pourquoi a-t-il évité de se déplacer à Kairouan ? Lieu de cette terrible tragédie où  l’on compte plus de 60 personnes intoxiquées par le Méthanol dont 25 dans un état stable, 25 autres en mauvais état dont 9 dans un état critique? « L’affaire de l’eau de Cologne n’a aucune relation avec la religion. Nous sommes dans un Etat à caractère civil et c’est notre réalité », a rappelé M.Fetiti.

« Où est le ministre de la Santé ? Pourquoi est-il absent? S’est-il abstenu de réagir à ce drame car l’alcool est interdit en Islam ? N’est-il pas censé être présent lors d’un incident pareil…Un drame à Kairouan, 7 décès… et le ministre de la santé n’est pas là. Pour autant, il s’est  déplacé pour d’autres raisons moins importantes ».

Pauvreté et misère extrêmes

Le deuxième vice-président de l’ARP explique, par ailleurs, que c’est la pauvreté et la misère extrême qui ont poussé ces jeunes à fuir leur terrible quotidien en consommant l’eau de Cologne vendue à 2 dinars le litre. « Le taux de pauvreté du gouvernorat est parmi les plus importants en Tunisie et atteint les 34,9%, soit environ 200.000 personnes dont 10,3%  en extrême pauvreté », a-t-il martelé.

Tarek Fetiti a également rappelé que le gouvernorat de Kairouan enregistre le plus haut taux dans l’interruption scolaire.  Et se classe avant-dernier des gouvernorats dans l’indice de développement. « Pourtant, la région dispose d’importantes ressources en eau et en produits agricoles. Si ce gouvernorat disposait de son quota d’investissement, il se porterait mieux ».

Pour rappel, le ministère public a ordonné l’ouverture d’une enquête. Deux personnes ont été arrêtées. Des quantités d’eau de Cologne ont été saisies dans deux locaux de vente de produits alimentaires à Hajeb El Ayoun, gérés par des commerçants.

Schizophrénie

Reste la question qui brûle les lèvres de tous et que personne n’a eu le courage de soulever en public : pourquoi n’y a-t-il point un seul débit de boissons alcoolisées à Kairouan alors qu’il en existe des centaines à 50  km, précisément à Sousse ? Si c’est pour la proclamée sainteté de la ville, alors pourquoi tolérer l’existence d’une très ancienne maison close à Kairouan ? On baigne là en pleine schizophrénie….

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here