Le collectif Twenssa en France dénonce

Twenssa en France
Mesures annoncées au profit des Tunisiens à l'étranger

Aujourd’hui, le collectif Twenssa en France, des Tunisiens résidant en France, dénonce la hausse des droits de chancellerie. La plupart d’entre eux ont du mal à joindre les deux bouts.

L’ Association « Twenssa en France » et des organisations représentant la Diaspora dénoncent cette décision unilatérale et demandent son annulation.

De ce fait, l’association « Twenssa » appelle à l’annulation de l’augmentation des droits de Chancellerie. Car il est important de savoir que le droit pour tout ressortissant tunisien est de disposer d’un passeport.

Cela dit, une augmentation de plus de 300% des frais consulaires, avec en prime aucune amélioration dans les prestations consulaires. Encore moins dans les conditions d’accueil e la rapidité des services … cela ne peut que soulever des interrogations.

Rappelons que voilà  bientôt six mois, qu’il n’y a ni ambassadeur ni consul général pour représenter la diplomatie tunisienne et défendre les intérêts des ressortissants.

Même si  dans de nombreux pays l’accès aux documents civils est gratuit et pour certains livrés même à domicile ( casier judiciaire , extrait de naissance … ). Pour les Tunisiens résidents à l’étranger c’est une autre paire de manches.

Environ deux millions de TRE  en France, dont un grand nombre d’entre eux sont des ouvriers, employés, sans-emploi, retraités, étudiants…  Aujourd’hui, ils sont confrontés à la crise, au chômage, aux incertitudes, à la maladie…

Cela dit, l’administration tunisienne n’a pas trouvé meilleure période pour augmenter ses tarifs  sans préavis avec des augmentations de 50 à 300 % des frais consulaires (passeport..)…

Miser sur la diaspora, c’est ce qui aurait dû être fait, comme l’encourager à rentrer aussi souvent que possible en Tunisie , à y investir, à renforcer les liens avec les nouvelles générations. Cela permet également de l’impliquer dans le développement économique et social de leur pays d’origine.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here