Coronavirus: Michelin invente le masque réutilisable à l’infini

masque-michelin-réutilisable

Les ingénieurs de Michelin ainsi que ceux du commissariat aux Energies atomiques se sont associés pour fabriquer un prototype de masque réutilisable à l’infini.

En Tunisie et en France, seuls les masques en tissu sont aujourd’hui disponibles pour le grand public. Michelin veut changer la donne, et ce, en fabricant un prototype à 28 euros.

Déjà prévendu à 350 000 exemplaires, ce masque 100% français est économique. La partie centrale est utilisable à l’infini. Toutefois, la partie filtre est utilisable et lavable 20 fois. La pastille filtrante à remplacer est fabriquée dans un tissu lavable à 60°C. Ce masque réutilisable à l’infini est jugé cinq fois plus rentable que les fameux FFP2. Le prototype du masque Ocov a été imprimé en 3D.

Ce projet a été mené en un temps record par les ingénieurs de Michelin. En 15 jours, plus de 5 prototypes ont été testés. L’une des usines chargée de la production en masse de ce prototype se trouve à Thiers. En urgence, il a fallu investir plusieurs millions d’euros et concevoir de nouveaux moules. Les 6 mois habituels indispensables pour la réalisation d’un tel projet ont été compressés au maximum. Il aura fallu seulement 3 semaines à Michelin pour débuter ce projet innovant. La cadence pour produire 5 millions de masques de protection  jusqu’à fin mai est infernale mais réalisable d’après les dires de l’entrepreneur qui coordonne le projet Ludovic Ouvry. En effet, la PME lyonnaise Ouvry assure l’industrialisation et la mise sur le marché de ce masque.

« Ce projet apporte de l’autonomie à la France. Puisque ce dernier ne sera pas dépendant des importations de produits. C’est aussi de la création de l’emploi. Car les compétences et le savoir-faire restent sur le territoire, » conclut-il.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here