Carburants : les prix seront ajustés chaque mois

hydrocarbures

La demande locale des produits pétroliers, de gaz naturel et d’électricité a enregistré une baisse notable, au cours du mois d’avril. Et ce, sur fond de mesures gouvernementales visant à enrayer la propagation de la pandémie de Covid-19. C’est ce que révèle le ministère de l’Energie, des mines et de la transition énergétique.

En effet, la demande des produits pétroliers a reculé de 59% en avril 2020. Ce recul est enregistré par rapport à la même période de 2019. Il en va de même quant à la demande de Gasoil, qui elle aussi a baissé de 63%. De plus, celle de l’essence est également en régression de 60%.

Idem pour la demande en Kérosène, elle chute de 99,9%. De ce fait, on enregistre une baisse du carburant industriel de 90%.

Ainsi, le ministère explique que cette chute revient en partie aux mesures gouvernementales prises depuis le 22 mars dernier contre le Covid-19.

A cet égard, il cite particulièrement le confinement total. Ce dernier a causé une baisse de l’activité économique, au cours de la dernière semaine de mars 2020. Et par conséquent, cette baisse s’est aggravée au mois d’avril.

D’après la même source, la demande du gaz naturel a diminué de 26%, en avril 2020. En parallèle, la consommation de gaz a reculé de 48%. Alors que son utilisation dans la production de l’électricité a baissé de 16%.

Pour ce qui est de la demande d’électricité, elle régressé de 20% en avril 2020, par rapport à avril 2019.

Enfin, le ministère a fait savoir, samedi, que les prix des carburants seront ajustés chaque mois. Et ce, conformément à la décision du ministre de l’Energie des mines et de la transition énergétique et du ministre des Finances du 31 mars 2020.

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here