Exclusivité/IACE : guide de bonnes pratiques pour les entreprises

Covid-19 Enquête IACE APII

Pour une levée graduelle du confinent et une reprise partielle de l’activité économique, le déconfinement doit se baser sur une stratégie appropriée. Tout en contenant des mesures spécifiques avec des timelines de mises en place. A cet égard, l’IACE met à la disposition des acteurs économiques, autorisés à reprendre leur travail à partir du 4 mai, un guide de bonnes pratiques à suivre.

Ainsi, le guide de l’IACE est basé sur quatre volets. Chaque volet comprend des lignes directrices à suivre par ces entreprises. Et ce, pour un meilleur rendement. En assurant la sécurité sanitaire des employés et la prévention contre la propagation du Coronavirus.

Employés autorisés à reprendre le travail dans les locaux de l’entreprise

L’Institut précise que les employés autorisés sont ceux qui ne peuvent pas assurer leur travail à distance. Et que leur présence physique est nécessaire.

Par contre, ceux qui présentent des symptômes qui peuvent être associés à Covid-19, ne pourront pas reprendre le travail. Ils devront contacter le 190 pour s’assurer de leur état de santé. Ainsi, toutes les personnes à risque ne devraient pas reprendre le travail dans les locaux de l’entreprise. A savoir les femmes enceintes, les personnes atteintes de mucoviscidose ou de toute autre maladie, d’insuffisance respiratoire chronique; et les personnes atteintes d’affections cardiovasculaires.

Sécuriser le lieu de travail

Afin de sécuriser le lieu du travail, le guide préconise comme suit:

  • Appliquer la méthode des shifts, lorsque la distanciation sociale ne peut pas être respectée. Notamment à cause de l’étroitesse de l’espace de travail;
  • Planifier les entrées et les sorties et les pauses. Pour que les travailleurs puissent maintenir la distance recommandée d’environ deux mètres;
  • Espacement d’une heure entre les shifts;
  • Programmer des pauses par groupe d’employés pour respecter la distanciation sociale;
  • Limiter l’utilisation des ascenseurs 2/4 personnes (selon la taille de l’ascenseur);
  • S’assurer que les fournisseurs respectent les règles sanitaires et les gestes barrières. Ainsi que la mise en place d’un protocole d’accueil des visiteurs;
  • Nettoyer et désinfecter les parcs, usines, bâtiments, cantines, dortoirs et autres lieux;
  • Désinfecter régulièrement les surfaces comme les poignées de porte, les tables et les bureaux;
  • Nettoyer la zone de travail utilisée par un employé, à chaque changement de poste;
  • Augmenter la ventilation en ouvrant les fenêtres ou en réglant la climatisation;
  • Équiper le poste d’accueil d’une paroi transparente qui isole l’employé et le client;
  • Mettre en place un système de gestion des déchets spécifique. C’est-à-dire suivre un protocole de gestion de tout équipement d’hygiène personnelle jeté (masques, gants, etc.);
  • Stocker ces déchets dans un double sac durant 24 heures. Le respect de ce délai permet de réduire fortement la viabilité du virus sur des matières poreuses.

La sécurité des employés

Pour la sécurité des employés, l’IACE recommande de:

  • Suivre la situation de santé des employés et établir des dossiers de santé pour chaque employé;
  • Réaliser un plan d’urgence identifiant le risque d’exposition au virus des différentes activités. Ainsi que d’adopter des mesures de protection dans chaque cas;
  • Garantir la sécurité sanitaire des employés dans le transport (bus ou voiture mise à disposition par l’entreprise pour les employés). Et faire respecter la distanciation sociale. Par exemple, un bus conçu pour transporter en temps normal 50 passagers; dans le contexte actuel, il devra transporter seulement 25 passagers;
  • Désinfecter chaque bus après chaque trajet;
  • Mettre en place un système de ventilation des bus (en arrêt: toutes les fenêtres et portes doivent être ouvertes. En trajet: un nombre défini de fenêtres doit rester ouvertes);
  • Fournir des équipements de protection individuelle, tels que des masques et des gants;
  • Booster les employés à se laver les mains et prévoir des rappels réguliers de lavage des mains par courrier électronique;
  • Créer des habitudes et des rappels pour éviter de toucher leur visage;
  • Interdire les salutations par contact physique, y compris les poignées de main;
  • Éviter les déplacements professionnels qui ne sont pas essentiels et peuvent être résolus par appel ou vidéoconférence;
  • Annuler les déplacements liés au travail, en particulier dans les régions où le taux d’infection est élevé;
  • Limiter les réunions physiques et privilégier les outils à distance (conférences téléphoniques ou vidéoconférence);
  • Suspendre les événements et les rassemblements;
  • Mettre en œuvre des mesures spécifiques pour minimiser le contact entre les employés et les clients. Et ce, dans le cas des entreprises ou des établissements ouverts au public;
  • Privilégier la prise de rendez-vous clients à horaire fixe.

IACE : la responsabilisation des employés

Dans le but de responsabiliser les employés, le guide démontre qu’il importe de:

  • Informer des recommandations sanitaires qui doivent être suivies individuellement;
  • Conseiller les employés utilisant le transport public pour joindre leur travail à respecter la distance interpersonnelle;
  • Informer les employés de l’obligation du port du masque en lieu public;
  • Évitez de toucher le visage, en particulier le nez, la bouche et les yeux;
  • Expliquer les nouvelles modalités d’organisation du travail: alternance des équipes et changement d’horaires des équipes;
  • Créer un esprit de communauté en envoyant des messages d’information et de soutien aux employés;
  • Afficher les mesures sanitaires à entreprendre par les employés dans les bureaux.

Télécharger le guide des bonnes pratiques pour la reprise de l’activité des entreprises

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here