Algérie : libération du patron de Condor Abderrahmane Benhamadi

Condor Algérie Abderrahmane Benhamadi

Le président du Conseil d’administration du groupe algérien Condor, Abderrahmane Benhamadi, a été libéré hier soir. Et ce, suite à la décision du juge d’instruction.

En effet, placé en détention depuis le 08 août 2019, le patron du Groupe Condor bénéficie d’une libération provisoire. Tel est l’énoncé de la décision de la Chambre d’accusation près la Cour d’Alger. Elle intervient notamment après les recours introduits par ses avocats.

Car, rappelons que la détention de Abderrahmane Benhamadi intervenait en même temps que celle de 11 autres personnes. Au nombre desquelles cinq personnes morales. Elles représentent des sociétés commerciales appartenant à des membres de la famille de Benhamadi. Et ce, selon un communiqué du procureur de la République près la Cour d’Alger publié en cette date.

D’ailleurs, la décision de la mise sous mandat de dépôt faisait suite à l’enquête préliminaire. Et c’est la section de recherches de la Gendarmerie nationale d’Alger qui diligentait cette enquête. Et ce, sur instructions du procureur.

A cet effet, 35 personnes avaient été présentées, le 07 août 2019, devant la justice algérienne. Il leur est reproché des faits à caractère pénal devant le procureur de la même juridiction.

Enfin, notons que le groupe algérien réalisait en 2017 un chiffre d’affaires de plus d’un milliard de dollars. Il était présent sur trois continents avec un plan d’expansion visant 35 pays et un taux de 80% pour l’export. Condor comptait, avant la détention de son dirigeant, 15 000 salariés dont des Tunisiens. Et détenait un taux de pénétration avoisinant les 40% en Algérie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here