« Au médecin qui ose attraper le Coronavirus, c’est la prison ou la mort ! »

covid-19

Un médecin exerçant au service des urgences à l’hôpital régional de Kasserine a été testé positif au nouveau coronavirus COVID-19 le 31 mars 2020. L’information a été confirmée par le directeur régional de la santé Abdelghani Chaabani. Une enquête judiciaire a été ouverte à son encontre.

Au temps du Corona, rien n’est pareil ! Triste histoire d’un médecin dévoué qui a eu la malchance d’attraper le coronavirus. Un médecin l’ayant côtoyé en parle :

« C’est un médecin de 1ère ligne parmi d’autres, il aime son boulot. Il ne ménage ni ses efforts, ni sa santé au service des patients. Amateur malgré lui des « grands écarts », il fait des gardes aux urgences dans 02 hôpitaux aux antipodes l’un de l’autre, à Mahdia et à Kasserine 250 km plus loin, soit 96 h de travail et 8 à 9 h de route par semaine. Un « Japonais » masochiste au pays de la Farniente.

Ce jour-là, il faisait son boulot comme d’habitude aux urgences de l’hôpital de Kasserine, enchaînant les consultations, quand on vint l’avertir que dans le cadre du dépistage systématique du Covid-19 parmi le personnel de l’hôpital, c’était son tour. Il alla donc faire son test, puis retourna à son poste…au front…aux urgences.

24h et une garde plus tard, la sentence tombe : il était positif !

Pourtant il n’avait aucun signe : ni toux, ni fièvre, ni rhinite…mais c’est vrai, depuis hier matin il avait les yeux rouges. Il avait mis cela sur le compte de la fatigue…Maudit Corona ! C’était donc une conjonctivite virale, un symptôme assez rare. Mais rapporté de plus en plus dans les publications américaines récentes.

Un vent de Folie souffla alors sur l’hôpital de Kasserine, puis sur la ville…
Rassemblement du personnel, qui se transforma en manifestation, entraînant l’intervention musclée des forces de l’ordre, énervés et mal encadrés.

C’est la pagaille : lacrymogènes, violences et arrestations parmi le personnel soignant…des médecins voulant calmer les esprits sont même insultés et bousculés par des policiers particulièrement zélés.

Le pauvre médecin « coupable » de sa positivité, échappe de peu au lynchage, la toile, se déchaîne.

Au nom de l’intérêt de la nation certains ont même réclamé sa pendaison pour « intelligence » avec l’ennemi Coronien !.

Même Monsieur le gouverneur était de la partie, il demande illico presto, l’ouverture d’une enquête judiciaire (pour homicide volontaire ?) contre ce médecin. Le considérant défaillant, irresponsable, bref criminel, en plus de l’enquête administrative en cours du ministère de la Santé.

Voilà ! qu’on se le dise, un médecin qui ose attraper le Corona au cours de son exercice professionnel, n’a que deux choix : la prison…ou mieux la mort ! »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here