Transports publics : à quand des mesures adéquates pour contrer la propagation du coronavirus ?

Transtu

Fréquentés quotidiennement par des millions de personnes, les transports en commun en Tunisie sont des vecteurs potentiels de propagation du coronavirus.

Dans le Grand Tunis uniquement, la Transtu assure chaque jour le transport d’environ 500 mille voyageurs, par bus et métro. En 2019, le nombre des usagers des transports s’est élevé à 180 millions de personnes.

En raison de cette densité, les moyens de transport en commun sont constamment bondés. Les voyageurs  sont serrés  les uns contre les autres. Ce qui augmente le risque de contamination. Déjà la Banque mondiale a fait état, dans son Livre Blanc relatif au secteur des transports et de la logistique en Tunisie, d’une densité de 9 voyageurs par mètre carré, par bus public. « Ce qui représente un taux très élevé ».

Bien que l’angoisse ne cesse de s’amplifier chez les Tunisiens et qu’ils soient conscients du risque de contamination élevé, une majorité écrasante d’entre eux n’ont d’autre choix que d’emprunter les moyens de transport public pour se rendre au travail ou faire leurs courses. Ce qui accroît le risque de contamination.

Pourtant, Chokri Hamouda, directeur général des soins de santé de base au ministère de la Santé, a indiqué mardi, lors du point de presse quotidien avec les médias, qu' »une coordination est en cours avec le ministère des Transports. Dans le but de prendre les mesures préventives nécessaires. Mais concrètement, nous attendons les bonnes décisions ».

Au niveau du ministère des Transports, un responsable de la communication a affirmé : « Aucune mesure décidée à ce jour pour éviter la propagation du coronavirus parmi les usagers du transport public ».

Sensibilisation aux risques de contamination

De son côté, le chargé de la communication à la société des Transports de Tunis, Mohamed Chemli, a indiqué  que la Transtu n’a fait qu’un travail de sensibilisation auprès des agents de la société et des citoyens. Aucune mesure spécifique prise pour contrer la propagation du virus. Le ministère de la Santé coordonne les mesures à entreprendre.

 » La  Transtu à ce jour se limite à sensibiliser aux risques de propagation du virus ». A cette fin, des affiches ont été collées dans les stations. Et ce, pour divulguer au maximum les consignes à prendre en considération », a précisé le responsable.

Parallèlement, « le lancement d’une campagne de sensibilisation a touché les 7400 agents de la société. Et ce, dans les différents entrepôts, par les services de la médecine du travail ».

Toujours selon Chemli, la Transtu prévoit la distribution de produits antiseptiques et désinfectants. Et ce, afin d’assurer la propreté et l’hygiène des mains des agents d’exploitation qui sont en contact direct, quotidiennement, avec les citoyens. Le nombre de ces agents d’exploitation s’élève à 3605 personnes. Dont un peu plus de 3000 exercent sur le réseau des bus.

En ce qui concerne le matériel roulant de la société (bus et métro), le responsable a précisé que « le nettoyage se fait quotidiennement, généralement le soir, mais en utilisant des détergents ordinaires ». Ce qui ne correspond pas à une véritable stérilisation.
Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here