L’UIB fête la Journée des droits des femmes sous le signe de l’innovation

De nos jours, les femmes se dépensent sans compter dans le combat pour leurs droits dans plusieurs domaines. L’ Association Féminin by UIB a célébré  la Journée internationale des femmes. L’événement a rassemblé un bon nombre de personnalités tunisiennes au siège de l’Utica.

Ilhem Bouaziz, présidente de l’association Féminin by UIB, a rappelé  l’importance de l’égalité des chances à compétences égales. 

Elle précise à cet égard: « Hommes et femmes de l’UIB sont fiers que l’UIB soit labellisée Gender equity european. Et ce, pour l’égalité professionnelle et la diversité ».

Selon elle, ce label valorise les entreprises ayant une démarche volontariste en matière d’égalité professionnelle. Elle rappelle encore une fois que ce label est le fruit de longues années d’efforts. Et également de la culture au sein de l’UIB. 

Elle ajoute que l’encadrement des femmes au sein de l’UIB dépasse les 53%. En clair, le développement du talent féminin est bien plus que présent dans les différents domaines, aussi bien culturel, artistique et bien d’autres…  Tout en ajoutant:  “Elles sont ces femmes tunisiennes qui se sont fixées des objectifs à atteindre. Je pense que la femme a beaucoup de choses encore à donner”.

De ce fait, l’UIB mise sur le respect de la diversité qui est source de performance dans une entreprise.

L’UIB s’engage au respect de la parité

A l’UIB l’évolution est très importante ces dix dernières années en matière d’égalité des chances et d’équité.

UIB : 70% des recrutements concernent les femmes

 Notons que 70 % des recrutements concernent les femmes et 54% de talents émergents sont également féminins avec l’éclosion d’une classe de managers, d’ingénieures et d’une jeunesse féminine. Et enfin 58% des ingénieurs sont aujourd’hui des femmes.

Au-delà de la parité, voilà que M. Mondher Ghazali, Directeur général de l’UIB, profite de l’occasion pour annoncer les nouveautés concoctées par la banque. Et ce, dans une déclaration à leconomistemaghrebin.com.  

Il estime que même si le droit des femmes demeure un combat qui ne s’arrête jamais, cela n’empêche qu’en réalité, les régressions sont toujours possibles. Et c’est dans cet esprit là que l’UIB a annoncé de nouvelles mesures aptes à acquérir aux femmes de l’UIB des droits nouveaux. Que ce soit au sein du corps social de l’UIB ou dans le soutien que l’UIB apporte aux femmes entrepreneures en général.

Evoquant ainsi le congé de maternité ou de paternité, Mondher Ghazali estime que cette période n’aura plus d’incidence sur les rémunérations fixes ou variables. Et ne sera plus considérée comme une période pouvant déstabiliser d’une manière ou d’une autre la carrière d’une femme. Vu que la banque a décidé de la considérer comme travaillée. 

Accorder aux femmes et aux hommes les mêmes droits de paternité et de maternité

Et d’ajouter: « Nous avons décidé, par ailleurs, de tripler dans le réseau de la banque le nombre de postes de réserve afin de pourvoir à la vacance des postes occupés par des femmes devant partir en congé de maternité « . 

Et de poursuivre: « Nous souhaitons étendre la période de congé de maternité et de paternité. Nous allons travailler et négocier ensemble avec évidemment maintien et préservation des salaires pour les uns et les autres. On fait mieux que la législation. D’ailleurs, on encourage les pouvoirs publics à faire évoluer la législation de manière à ce que ces droits convergent vers les meilleures pratiques internationales qui sont largement au-dessus du nombre de jours qui sont accordés » 

33% des membres du Conseil d’administration sont des femmes 

A cet effet, M Ghazai précise: « Nous envisageons dès l’année prochaine d’atteindre les 40% au niveau de la représentation des femmes au sein du CA. Et c’est faisable, tout en  maintenant les critères de qualité des compétences des administrateurs ». 

Interrogé sur la présence du télétravail au sein de l’UIB, il a répondu: « Aujourd’hui, nous avons la technologie qui permet de le faire. Nous travaillons sur un plan de généralisation dans l’avenir ». 

Autre mesure qu’il juge importante: « Pour la première fois en Tunisie, une ligne de financement « Women in Business » dédiée aux femmes entrepreneures et aux femmes dirigeantes d’entreprises exclusivement. Et ce, pour un montant de 50 millions de dinars. Ainsi que de 10 millions de dinars sous forme d’investissements au capital pour être partenaires, mais co-actionnaires » 

Et il conclut: « Un message aux femmes :  vous êtes les meilleures et nous les hommes à vos côtés ». 

La soirée du 7 mars est placée sous le signe des hommages aux militantes, aux artistes, aux femmes entrepreneures de l’année 2020 organisé par « Le Manager. » Et ce, en présence de Fatma Samet, Anissa Meddeb. Mais aussi  aux artistes, à titre d’exemple, la culture avec la présence de Mourad Sakli et bien d’autres comme Lobna Jeribi, Saïda Garrach…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here