Allemagne-Tunisie : nouveaux fonds au profit des associations tunisiennes

AFD Afrique Financement Covid-19

L’ambassade d’Allemagne-Tunisie annonce l’ouverture des appels à projets. Et ce, pour financer de nouveaux projets d’associations tunisiennes en 2020. Après le financement de 14 projets en 2019. Notamment dans le cadre du fonds d’appui à la société civile tunisienne, « Culture et Démocratie pour tous ».

A cette occasion, Andreas Reinicke, ambassadeur d’Allemagne-Tunisie, souligne que ce fonds d’appui reflète l’engagement de son pays envers la jeune démocratie en Tunisie.

D’ailleurs, il rappelle que plus de 74 projets des associations ont bénéficié d’un financement total de 950 mille euros. Et ce, entre 2016 et 2019 dans le cadre du fonds « Culture et Démocratie pour tous » de l’ambassade. Les projets réalisés ont couvert 22 gouvernorats et 132 municipalités.

Pour sa part, Rabeb Oueslati, chargée de projets dans le cadre du fonds d’appui, indique qu’en 2019, le budget total de ce fonds est de 250 mille euros. Outre une enveloppe de 150 mille euros pour le fonds de développement. Ce dernier sert à financer d’autres types de projets.

Pour 2020, un budget de 200 mille euros servira à financer les projets de la démocratie. 150 mille euros seront réservés aux projets de la culture. Et 200 mille euros seront réservés aux projets de développement.

Car, l’objectif est, selon Mme Oueslati, de financer des projets durables qui serviront à créer une dynamique culturelle. Ainsi qu’à promouvoir la décentralisation et la bonne gouvernance dans les régions intérieures.

De ce fait, notons que le dernier délai du dépôt des appels à projets est fixé au 29 mars courant.

14 projets financés en 2019

Ensuite, s’agissant des 14 projets financés en 2019, la responsable précise qu’ils ont été implémentés dans différentes régions. A savoir Béja, Kef, Sidi Bouzid, Gafsa, Jendouba, Tozeur, Médenine, Sfax, Sousse, Nabeul et Tunis.

Parmi les projets créés en 2019, figure la création d’une salle de classe au sein de l’école Om Leklil à Jerissa-Kef. « C’est un nouvel espace qui accueille les actions culturelles. Et ce, pour les élèves de l’école primaire et pendant toute l’année. Même en dehors du calendrier scolaire », estime Mme Oueslati.

Il s’agit aussi de la création d’un ciné-club fixe accessible à tous les habitants de Dar Allouche-Nabeul au sein du café des arts. Et d’un premier espace culturel privilégiant les personnes à mobilité réduite à Regueb-Sidi Bouzid. Outre la conception, la fabrication, l’installation et l’équipement de dix bibliothèques de rue à Hammam-Sousse.

Puis, à l’espace Laranja à Testour-Béja, des espaces artistiques ont été, également, créés. En plus de l’aménagement d’un studio d’enregistrement et de production audiovisuelle et d’un espace de tissage, couture, broderie et menuiserie.

A Mezzouna-Sidi Bouzid, un théâtre de la Médina a été construit. Et ce, sur une superficie de 180 m² avec une capacité d’accueil de 250 spectateurs.

A Boussalem-Jendouba, une application mobile, intitulée « Municipalité+ », a été créée. Notamment pour améliorer la communication de la municipalité avec les citoyens. Et leur permettre d’accéder aux informations et aux documents. Outre le monitoring en temps réel des réclamations.

Enfin, des applications similaires ont été créées en collaboration avec les communes de Tozeur, Gremda, Agareb, Jebeniana et El Ain. Essentiellement pour garantir la bonne gouvernance au niveau local.

(Avec TAP)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here