Ligue des champions d’Afrique : 4 clubs nord-africains figurent au carré d’as

Ligue des champions 1
Credit Photo : page Fb Total CAF Champions League & Confederation Cup

C’est une première dans l’histoire de la Ligue des champions d’Afrique fondée en 1964. En effet, quatre clubs arabes se retrouvent dans le Carré d’as de la compétition africaine. Il s’agit, en l’occurrence, d’Al Ahly, du Zamalek, du Wydad et du Raja Casablanca.

Mais, grosse déception: l’aventure africaine de l’Espérance Sportive de Tunis et de l’Etoile Sportive du Sahel s’arrête aux quarts de finale de la Ligue des Champions de la CAF.

L’Espérance tombe de son piédestal

En effet, vendredi dernier, les Sang et Or n’ont pas trouvé les ressources physiques et mentales pour renverser la vapeur face à Zamalek. Déjà battus au match aller au Caire (3-1), ils s’imposaient  tout de même à Radès (1-0). Et ce, dans un match terne et insipide. Grâce à un but rapide De Bilel Ben Saha, dès la 6ème minute.

Cependant, n’ayant pas su ni pu défendre leur double titre, les doubles champions quittent la course par la petite porte. Et c’est le club cairote, vainqueur de la Super coupe de la CAF, qui poursuit son aventure africaine.

Etoile : la main de l’arbitre sénégalais

Idem pour l’Etoile du Sahel qui n’a pas pu surmonter non plus la défaite à Casablanca (0-2). Et c’est finalement le Wydad qui se propulse en demi-finale de la Ligue des Champions pour la deuxième année d’affilée. Il retrouvera Al Ahly au prochain tour.

Pourtant, samedi dernier au stade olympique de Radès, les joueurs étoilés livraient une grosse prestation face aux Marocains. Ils exerçaient une pression insoutenable sur leur adversaire durant tout le match. Se créant un grand nombre d’occasions, sans pouvoir toutefois concrétiser. Et ce fut Karim Laaribi qui déverrouilla la situation à la 58ème minute.

Mais, à la surprise générale, et alors que la défense marocaine semblait sur le point de craquer dans les dernières minutes. L’arbitre sénégalais siffla la fin de la rencontre. Alors qu’il restait près de deux grosses minutes à jouer dans le temps additionnel.

Coup de tonnerre à Lubumbashi

Par ailleurs, coup de tonnerre en RD Congo. Et ce, après l’élimination, samedi 7 mars, des Corbeaux de Lubumbashi par le Raja Casablanca, en quart de finale de la Ligue des Champions de la CAF. Et c’est l’entraîneur principal des Lushois, Pamphile Mihayo qui paye les pots cassés. Puisqu’il vient d’être limogé par le président du TP Mazembe, Moïse Katumbi. Il sera remplacé par le Serbe Dragan Cvetkovic sur le banc de l’équipe.

Néanmoins, battus 2-0 à l’aller en déplacement à Casablanca, les Congolais s’imposaient samedi à domicile (1-0). Mais c’était encore un score insuffisant pour espérer passer dans le dernier carré de l’épreuve.

C’est la deuxième fois de suite que le TP Mazembe est éliminé en quarts de finale de la prestigieuse compétition continentale, dominé cette année par les formations nord-africaines. Et ce, avec la qualification de deux clubs marocains, le Raja et le Wydad, et deux clubs égyptiens, Al-Ahly et le Zamalek.

La revanche d’Al Ahly

Pour sa part, Al-Ahly à son tour a pris une option pour les demi-finales de la Ligue des Champions. Et ce, au bénéfice de son match nul sur le terrain des Mamelodi Sundowns (1-1), samedi 7 mars à Pretoria.

Battus (2-0) la semaine dernière au Caire, les Sud-Africains ont été crucifiés par un but signé par l’international tunisien Ali Maaloul (21 e).

Ainsi, Al-Ahly tient sa revanche sur l’équipe qui l’avait éliminé l’an passé au même stade de la compétition et rejoint le dernier carré.

Au final, dans le carré d’or de la Ligue des Champions, le WAC affrontera Al Ahly et le Zamalek se mesurera au Raja.

Comme le dirait le délicieux dicton tunisien, cela se passera entre « Jraba safi »…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here