Thalassothérapie : la Tunisie, deuxième destination mondiale

Thalassothérapie
Thalassothérapie

La Tunisie est considérée comme la deuxième destination mondiale en matière de Thalassothérapie après la France. Et ce, malgré les difficultés de ce secteur depuis 2011.

C’est ce qui ressort d’une étude élaborée par l‘Office national du Thermalisme et d’hydrothérapie ayant pour thème « Etude de marché du secteur de la Thalassothérapie ».

L’étude vise à mettre en place une stratégie marketing pour la promotion du produit thalasso auprès des clients étrangers notamment européens.

Pour rappel, la Tunisie a enregistré en 2019 l’affluence de 140 000 touristes aux centres de thalassothérapie. C’est un chiffre faible comparé aux capacités de ce secteur actif depuis le début des années 90.

En effet, la Tunisie a pu assurer dans ce secteur une position très concurrentielle par rapport aux autres destinations. Et ce grâce à la qualité des services fournis, l’efficacité du cadre médical et paramédical. Et la disponibilité d’équipements modernes. En plus de la proximité géographique et culturelle des marchés européens, des prix compétitifs. Ainsi que d’une infrastructure développée.

90 centres en 2027

Le directeur général de l’Office national du thermalisme et de l’hydrothérapie et vice-président de l’Organisation mondiale du thermalisme et du climatisme Razik Oueslati, a souligné : « La Tunisie est l’une des destinations mondiales les plus importantes pour la thalassothérapie. Elle est un pionnier dans ce domaine. Elle compte actuellement 60 centres de thérapie qui devraient atteindre les 90 centres en 2027. Ces centres contribuent à attirer environ 200 000 étrangers par an, sans compter les tunisiens. Et à fournir de la devise, outre les opportunités d’emploi ».

Oueslati a ajouté que les autorités veillent actuellement à aménager d’autres centres à Bizerte, Sfax et Tabarka et à assurer une présence à l’étranger. Les autorités veillent aussi à créer de nouveaux marchés et à améliorer la qualité des services.

Le Directeur Général a souligné la nécessité, pour la Tunisie, de maintenir sa place dans le domaine de la thalassothérapie. Et ce en développant la qualité de la formation continue des médecins et des masseurs, de subventionner les matériaux utilisés en raison de leurs prix élevés et d’améliorer la qualité des équipements.

Rappelons que l’étude du marché du secteur de la thalassothérapie en Tunisie s’inscrit dans le cadre des recommandations stratégiques adoptées pour le développement du secteur à l’horizon 2020. En effet, son élaboration fait partie des missions de l’Office national du thermalisme et de l’hydrothérapie telles que stipulées par le décret loi n°2011-52 du 6 juin 2011.

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here