Coronavirus : le ministère des Finances mobilise 4MD pour la prévention

Coronavirus - l'économiste maghrebin

Le ministère des Finances a octroyé une enveloppe de 4 millions de dinars au département de la Santé. Et ce,  pour couvrir les dépenses relatives aux opérations de prévention contre le coronavirus.

En effet, le ministère de la Santé a présenté une demande au ministère des Finances pour l’obtention de 16 millions de dinars consacrés à la mise en œuvre du plan national de prévention du coronavirus. Cependant, le ministère des Finances a donné son accord pour l’octroi de seulement 4 millions de dinars. Précise le directeur général de la santé de base au ministère de la Santé, Chokri Hammouda. Et ce, dans le cadre d’une séance d’audition tenue par la commission parlementaire de la santé et des affaires sociales.

Par ailleurs, le ministère des Finances accordera une autre enveloppe supplémentaire  au département. Et ce, en fonction de l’évolution de ses besoins en matière de lutte contre le coronavirus.

Le responsable a par ailleurs affirmé  que les services du ministère n’ont intercepté aucun cas d’infection.  La même source affirme les analyses du laboratoire de référence à l’hôpital Charles Nicolle à Tunis affirment ce résultat.  Le ministère a , également, déployé des efforts d’ isolement sanitaire, d’encadrement et de traitement

De leur côté, les membres de la commission parlementaire de la santé et des affaires sociales ont déploré l’insuffisance des fonds alloués au ministère de la Santé.

Le président de cette commission, Khaled Krichi, a précisé que ce montant ne couvre pas les besoins des opérations préventives. Notamment, à la lumière de la propagation du coronavirus dans plusieurs régions au nord de l’Italie.

Les critiques ne manquent pas

Krichi a également critiqué ce qu’il qualifie de « faiblesse des campagnes de sensibilisation ». Pour lui, cela se manifeste,  en particulier, au niveau des établissements scolaires et universitaires. Cette faiblesse est perceptible , également,  dans les moyens de transport et dans les lieux publics.

Il  appelle  à renforcer le contrôle sanitaire au niveau des passages frontaliers terrestres, maritimes et aériens. Tous les membres de la commission  ont  fait état d’une « certaine faiblesse au niveau des contrôles frontaliers ».

Le directeur général de la santé de base a indiqué que les voyageurs en provenance des zones contaminées sont invités à s’isoler chez eux. Et ce, pendant une période de 14 jours.

En deuxième lieu, ces voyageurs bénéficieront de suivi téléphonique par les agents de la santé. Cependant ‘cette procédure ne peut être imposée d’une manière obligatoire.

Il a dans ce contexte souligné que « si l’arrivée d’un député italien en provenance de Milan est confirmée, sans que personne ne s’en rende compte, le système transfrontalier de surveillance devra être revu afin d’en identifier les faiblesses.

La semaine prochaine, la commission parlementaire de la santé et des affaires sociales envisage de convoquer, à nouveau, le directeur général des soins de santé de base du ministère de la Santé. Elle invitera , également,  le ministre de la Santé du nouveau gouvernement.

D’ailleurs,  le vote de confiance aura lieu demain mercredi lors d’une plénière. Et ce,  afin de faire le suivi de la situation des Tunisiens tant à l’étranger qu’à l’intérieur du pays.

A noter que la commission parlementaire des affaires des Tunisiens à l’étranger a auditionné hier lundi le directeur général du Conseil national des Tunisiens à l’étranger à propos de la détérioration de la situation sanitaire en Italie. Et ce, en raison de la propagation rapide du coronavirus. Lors de cette séance d’audition, les membres de la commission parlementaire ont insisté sur la nécessité d’assurer le suivi de la situation des Tunisiens résidant dans les zones déclarées fermées par les autorités italiennes.

Avec TAP

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here