Mosquée profanée à la Marsa : une affaire montée de toutes pièces

mosquées
Crédit photo: Page Fb du ministère de l'Intérieur

L’affaire de la mosquée Al Rahmen à la Marsa qui a été vandalisée dans la soirée du 20 février à 22h a dévoilé les prémices de l’enquête.

Il s’est avéré que ledit Imam a monté cette affaire de toutes pièces pour être titulaire et qu’on le désigne d’une manière officielle en tant qu’Imam El-khoms dans la même mosquée. C’est ce qu’a révélé le ministère de l’Intérieur, lors de l’interrogatoire.

Rappelons que le même Imam avait signalé qu’il aurait été agressé par des inconnus ayant vandalisé la mosquée.

Cela dit, la vérité est toute autre, révèle le ministère de l’Intérieur. Selon le communiqué, il aurait, intentionnellement, éparpillé les livres religieux dans tous les sens. Tout comme il aurait détruit le lustre de la mosquée. Cet acte de vandalisme a aurait été commis à 3h du matin du vendredi 21 février. Et ce, quelques heures après la fin de la prière du soir, le 20 février vers 22h. Mais le plus surprenant dans tout ceci, c’est qu’il a même réussi à publier des photos de l’incident sur les réseaux sociaux. Et ce dans le but de créer une polémique que l’islam serait en danger. 

La grande question est de savoir : pour être titulaire, faut-il passer par là et à simuler un acte de vandalisme ? Cela ressemble de plus en plus à des films d’Hollywood où l’impossible devient possible.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here