Commerce : plus de 3 millions de transactions en ligne en 2019

commerce transformation digitale

La chambre de commerce et d’industrie de Tunis (CCIT) organisait aujourd’hui à Tunis un séminaire. Il portait sur « l’e-export, un levier incontournable du développement des entreprises tunisiennes ».

Ainsi, « près de trois millions 800 mille transactions commerciales en ligne avaient lieu en 2019. La valeur globale de ces transactions atteint 271,5 millions de dinars. Soit une hausse de 21% par rapport à 2018 ». C’est ce qu’annonce, à cette occasion, Khabbab Hedhri, directeur du développement du commerce électronique et de l’économie immatérielle au ministère du Commerce.

De plus, le responsable ajoute que le nombre de sites web marchands adhérents aux systèmes de « Clic To Pay et de l’e-dinar » de la Poste tunisienne en 2019 était de 1864. Il s’agit d’une hausse de 13% par rapport à 2018.

En outre, Khabbab Hedhri indique que plusieurs projets ont été lancés pour booster l’e-export. Toutefois, dit-il, le cadre législatif doit être revu et amélioré. Et ce, en vue de l’adapter au contexte de la mondialisation.

10 nouveaux sites de guichet unique

Pour sa part, Yosri Bachouche, chef du projet Easy-export souligne que ce projet vise la facilitation des procédures d’exportation au profit des micros, petites et moyennes entreprises (MPME). Et ce, pour renforcer leur internationalisation et promouvoir leurs exportations, à travers le réseau postal.

De même, il signale que depuis le lancement de Easy Export en janvier 2019, 70 entreprises y ont adhéré. 4430 envois ont été effectués pour un budget de 492.360DT.

Dans le cadre de ce projet, M. Bachouche précise qu’un guichet unique a été créé à Tunis et à Kairouan fin janvier 2019. Dix nouveaux sites de guichet unique ouvriront en mars prochain à travers le pays. Et notamment dans la région du Sahel, à Tozeur et au Kef.

D’autres sites seront ouverts ultérieurement dans le reste du pays. L’objectif étant de rapprocher les services d’Easy-export de tous les promoteurs de projets.

D’ailleurs, l’intervenant a ajouté que les opérations d’exportation via le commerce électronique des produits agricoles, agroalimentaires et de l’artisanat peuvent faire l’objet d’une réduction de 50% sur le tarif de l’envoi postal à l’étranger; et d’un emballage gratuit dans le cadre du même projet Easy-export. A condition que l’exportateur soit affilié à une plateforme de paiement électronique tunisienne.

Il a aussi rappelé le lancement récemment de la nouvelle plate-forme MPGS « MasterCard payment Getway Services ». Elle est l’unique en Tunisie qui accepte les moyens de paiement national et international; selon les nouvelles normes et standards de sécurité internationale. Dans ce contexte, il fait savoir que la plateforme est déjà opérationnelle.

Bientôt un certificat d’origine en ligne

Par ailleurs, M. Bachouche signale que le projet de réalisation d’un hub tunisien de commerce électronique en Afrique (Ecom@Africa) à l’aéroport de Tunis Carthage atteint un taux d’avancement de 70%. Ecom@Africa est l’un parmi six autres dans d’autres pays. Il devra être opérationnel au 2ème semestre de 2020.

En effet, l’Union Postale Universelle a lancé en 2016 l’initiative Ecom@Africa. Celle-ci vise à assurer le développement du commerce électronique via le réseau postal africain. Et ce, en donnant aux microentreprises et aux PMEs un meilleur accès aux marchés locaux et internationaux. Grâce à la simplification des procédures d’importation et d’exportation.

De son côté, Mohamed Souhaib Hsini, directeur général de la CCIT indique que la Tunisie doit, aujourd’hui, travailler davantage sur les dispositifs numériques. L’objectif consiste à réussir l’intégration des nouvelles tendances. De même qu’à gagner le pari de la compétitivité sur les plans national et international.

Au final, il annonce que la CCIT lancera bientôt le certificat d’origine en ligne. Et ce, en collaboration avec les autres chambres de commerce tunisiennes. Afin d’encourager les entreprises exportatrices à adopter la digitalisation de leurs services.

Avec TAP

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here