Saut à la perche : Duplantis pulvérise deux records du monde en une semaine

Armand Duplantis

Armand Duplantis, un athlète suédois de 20 ans, vient de battre deux records du monde en à peine une semaine. Il a amélioré de un cm son propre record du monde (2,17m). Du jamais vu.

Il y a une semaine, le Suédois Armand Duplantis battait le record du monde du saut à la perche, vieux de six ans, en s’envolant dès son premier essai à 6,17 m à Torun en Pologne.

Samedi 15 février, en meeting en salle, à Glasgow, il a récidivé en battant son propre record du monde de saut à la perche, en passant 6,18 m dès son premier essai. Du jamais vu d’autant plus qu’il a effacé la barre sans la toucher.

Les JO de Tokyo dans le viseur

« Il faut tellement de choses pour faire un grand saut. D’abord, je veux penser à mes parents qui sont là depuis mes débuts dans le jardin familial. Ce sont des années d’un travail difficile, alors que ça parait simple aujourd’hui. Actuellement, je me sens très bien, rapide et puissant. Je suis excité par cette saison avec les Jeux olympiques, j’espère y réussir mon meilleur concours. C’est un bon début de saison, mais ce sont les Jeux que je veux réussir » a promis le jeune prodige.

A noter qu’il est toujours entraîné par son père et sa mère qui le protègent, sans le pousser. A savoir que son père et son grand frère étaient perchistes. En effet, il a grandi avec un tapis de perche dans le jardin.

Champion d’Europe 2018, puis vice-champion du monde en 2019, le jeune Suédois, 20 ans, est l’étoile montante de la discipline à un peu plus de cinq mois des Jeux olympiques de Tokyo 2020.

Jusqu’où peut-il aller?

Armand Duplantis est né et a grandi à Lafayette (Louisiane) aux Etats-Unis. Mais il représente en compétition la Suède, pays de sa mère. L’athlète qui mesure à peine 1,81 m détient de nombreux records du monde dans les catégories jeunes.

En 2018, il était devenu champion d’Europe senior après avoir réalisé un saut à 6,05 m. Le jeune prodige devient, en octobre dernier, vice-champion du monde à Doha (Qatar) avec un saut à 5,97 m, battu par l’Américain Sam Kendricks.

Les spécialistes de la discipline le comparent déjà à un certain… Usain Bolt. Avant lui, les limites « humaines » du sprint étaient à 9 s 80 sur 100 mètres. Et puis, Bolt a explosé la discipline.

Cependant, la question qui se pose est la suivante: quelle est sa marge de progression et surtout jusqu’où peut-il aller?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here