Convention entre l’ITA et l’IAE pour la certification des Administrateurs de sociétés

administrateurs

L’Institut Tunisien des Administrateurs (ITA) a organisé, en fin de journée du jeudi 13 février, une conférence débat sur le thème : « L’administrateur de société : responsabilités, rôles et contributions à la bonne gouvernance des entreprises et des banques ».

La conférence-débat a porté essentiellement sur la mise en place des bonnes pratiques de gouvernance et de transparence dans les entreprises tunisiennes.

D’ailleurs, l’objectif de cette conférence-débat c’est de former un vivier d’administrateurs indépendants, qualifiés et engagés qui peuvent apporter une vraie valeur ajoutée. Ainsi qu’une qualification au niveau des Conseils d’administration. Prenaient part également à cette conférence des comités spécialisés, comités d’audit, des risques…

Une convention cadre entre l’ITA et l’IAE, l’Institut d’administration des entreprises de Paris et avec la Sorbonne ont pour objectif de certifier les administrateurs tunisiens. Ainsi que tout administrateur habilité et qualifié à rejoindre le Conseil d’administration.

Pour devenir un administrateur, il faut des préalables. Il faut une base et des frais par conséquent. Par la suite, ladite certification devra leur permettre de rentrer dans les conseils d’administration.

7000 administrateurs dans les entreprises publiques

En tout, 7800 administrateurs en Tunisie, dont 7000 administrateurs dans les entreprises publiques et 800 dans le secteur privé.

Miser sur l’innovation et la numérisation des Conseils d’administration

Moez Joudi a souligné dans une déclaration à leconomistemaghrebin.com avoir présenté un outil de DiliTrust. Cette solution assiste les Conseils d’administration, les services juridiques et financiers des entreprises de toutes tailles pour la gestion de leur gouvernance d’entreprise et pour le partage sécurisé de leurs données les plus sensibles. Autrement dit, une solution qui va optimiser le fonctionnement de la gouvernance des entreprises tunisiennes.

Moez Joudi : « L‘importance de la bonne gouvernance »

« Ce qui facilitera la tâche aux entreprises c’est qu’il serait grand temps de se projeter vers l’avenir. Notamment à travers la révolution industrielle », souligne-t-il. Et ce, tout en mettant l’accent sur l’importance de la bonne gouvernance.

Autrement dit, à travers l’ITA, cela permet de contribuer à la qualité du travail des administrateurs. Notamment en favorisant l’application efficace des principes et bonnes pratiques de gouvernance d’entreprise.

La conférence-débat a été marquée par la présence d’experts économiques tunisiens et étrangers comme Christian de Boissieu, président du Conseil spécifique de l’ITA, Eric Lamarque Directeur de l’IAE de Paris-Sorbonne Business School, Taoufik Rajhi, ministre des réformes, Nadia Gamha, la vice-gouverneur de la Banque Centrale, Tayeb Bayahi, président de l’IACE.

A la fin, une convention de signature entre l’ITA et l’IAE de Paris a été signée. Et ce, pour la certification des Administrateurs de sociétés.

C’est parti pour la certification des Administrateurs de sociétés. La première promotion démarrera les sélections au mois de mars 2020. Et le coup d’envoi du programme de certification en juin 2020.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here