Le Sommet Afrique-France se tiendra du 4 au 6 juin à Bordeaux

Sommet Afrique-France 2020

La 28ème édition du Sommet Afrique-France se tiendra du 4 au 6 juin 2020 à Bordeaux. Et ce, sur le thème de «Projets et solutions pour la ville et les territoires durables». Avec une dimension verte et écologique.

Pour présenter le Sommet Afrique-France, un déjeuner-débat a été organisé, aujourd’hui, à l’Ambassade de France en Tunisie. Et ce, en présence de S.E. Olivier Poivre d’Arvor. Étaient également présents : le ministre-conseiller pour les Affaires économiques, Franc Sécula; et l’Ambassadrice et Secrétaire générale du Sommet, Stéphanie Rivoal. Ainsi que des représentants des médias.

Ainsi, durant ce Sommet, le président de la République Française Emmanuel Macron recevra ses homologues africains. Ils seront à la tête des délégations ministérielles. De même que participeront des décideurs des collectivités territoriales. Ainsi que des entreprises privées; des institutions financières; des membres des diasporas et organisations de la société civile africaine et française.

D’ailleurs, y prendront part 54 chefs d’Etat, 5000 entreprises africaines et françaises et 2000 journalistes. Outre 20 000 participants parmi les principaux acteurs économiques en Afrique et en Europe.

En fait, ce Sommet permettra d’aborder une problématique commune aux villes africaines et françaises. Et ce, au-delà des spécificités de chaque contexte. Le but ultime est de rééquilibrer le monde au moyen d’une alliance franco-africaine. Cette dernière donnera du sens à ce Sommet engagé et prospectif pour une croissance durable au profit des jeunes d’Afrique et de France.

Car cette manifestation sera, à la fois, tournée vers l’engagement, l’action et les réalisations. Notamment afin de répondre aux défis des villes africaines et françaises d’aujourd’hui et de demain.

En accueillant cette 28ème édition, Bordeaux assume sa double vocation d’être le territoire de référence en France d’une relation privilégiée innovante et prospective avec l’Afrique et d’être une métropole exemplaire en matière de ville durable.

Selon Stéphanie Rivoal, Bordeaux a été choisie parce qu’elle est une ville et non pas une capitale. Et ce, pour parler des territoires et des actions qui ont été menées dans chacune des villes de France et d’Afrique. Le but est que les villes soient plus vivables pour les citadins.

La « Cité des solutions »

La responsable a précisé que le Sommet Afrique-France est un Sommet inédit qui mélangera le secteur privé, la société civile et le politique. Et au cœur du dispositif se tiendra un salon baptisé la « Cité des solutions ». Il s’agit d’un salon professionnel scénarisé comme une ville d’une superficie de 50 000 m² d’exposition. Objectif : s’engager et investir dans les villes et territoires durables de demain.

En effet, il sera organisé autour des sept quartiers thématiques suivants :

  • Accéder aux services essentiels;
  • Nourrir les villes;
  • Se déplacer dans la ville;
  • Vivre dans la ville;
  • Connecter la ville;
  • Aménager et embellir la ville;
  • Financer et structurer les projets.

Dans ce cadre, des sociétés africaines, françaises et des acteurs locaux vont pouvoir montrer les solutions. Et ce, pour rendre les villes et les territoires de France et d’Afrique plus durables.

Les chefs d’Etat avec leurs délégations de ministres, les maires, les gouverneurs et tous les chefs d’agence d’urbanisme pourront participer à ce salon. Notamment pour trouver les solutions pour leurs villes et leurs villages. Un salon, dans lequel, se mélangeront les porteurs de projets, les citadins, les citoyens. Mais aussi les acteurs industriels qui portent les solutions et les financeurs. Parce que sans financement, ces projets ne peuvent être menés.

Seront invités les banques privées, publiques, les bailleurs de fonds, les fonds, les fondations. Et ce, afin de trouver des solutions et lancer des projets.

Mme Rivoal a ajouté que la partie officielle du Sommet se tiendra samedi matin. Pendant cette matinée, il y aura les projets qui ont été menés dans les villes et les villages africains en matière de ville durable. Egalement, il y aura des citoyens, des citadins, des jeunes, des femmes, des entrepreneurs, des maires de quartiers qui vont parler de leur ville.

Enfin, le Sommet sera clôturé par les engagements des Chefs d’Etat. Qu’ont-ils à dire à leurs citoyens en matière de villes et de territoires durables ? S’ajoute à cela l’incorporation des moments de célébration des liens d’amitié entre la France et l’Afrique. Et ce, autour du sport et de la musique.

Olivier Poivre d’Arvor : « Une invitation particulière pour la Tunisie »

S.E. Olivier Poivre d'Arvor

Lors du déjeuner-débat, S.E. Olivier Poivre d’Arvor a annoncé que le Sommet Afrique-France est un événement régulier, organisé tous les trois à quatre ans. Avec une dimension totalement économique. Ceci n’empêche qu’il aura, également, une dimension politique. Car il y aura des projets dédiés au secteur public.

Et d’ajouter : « Le Sommet s’organisera autour de témoignages et d’un échange d’expériences entre les différents acteurs de l’économie africaine et européenne ».

Quant à la Tunisie, l’ambassadeur précise qu’elle sera invitée à cet événement. « Une invitation particulière pour la Tunisie. Nous attendons des propositions concernant ses solutions pour la planète. De même que sur les énergies renouvelables, le logement, le développement durable…», précise-t-il.

Et d’affirmer : « La France cherche à aider la Tunisie à consolider et à développer sa présence en Afrique. Ainsi que l’aider à doubler ses chiffres réalisés sur le continent. On en parle beaucoup mais on doit être à près de 700 MDT d’échanges commerciaux ».

En ce qui concerne la croissance de la Tunisie, Olivier Poivre d’Arvor a assuré que la Tunisie a un énorme potentiel. Notamment à travers le secteur touristique. Dans ce contexte, il a mis l’accent sur la richesse du patrimoine tunisien qui constitue un véritable trésor. Tout en lui permettant de se développer et d’attirer les investisseurs étrangers ».

Et de conclure : « L’année 2020, pour nous français amis de la Tunisie, va être une année très économique ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here