Décès de Bady Ben Naceur, une belle plume s’est éteinte

BadyBenNaceur

Le ministère des Affaires Culturelles déplore la perte de Bady Ben Naceur. En effet, ce journaliste et critique d’art est décédé, lundi après-midi, des suites d’une longue maladie.

Retraité du journal La Presse, Bady Ben Naceur était « l’une des plumes uniques qui écrivait dans des domaines aussi divers que les arts plastiques, la musique, le théâtre et le cinéma ». C’est ce qu’indique le ministère dans un faire-part. Il met en avant l’œuvre d’un critique qui avait cru en l’action culturelle et esthétique, des thèmes développés dans ses nombreux articles.

En plus de sa vocation de journaliste-critique, le défunt avait une grande passion pour les arts plastiques. Ben Naceur fréquentait les galeries tunisiennes depuis les années 80. Le ministère évoque un critique qui savait disséquer la pensée, les idées et les couleurs qu’il arrangeait à sa manière, celle d’un artiste libre.

Né en 1947, il avait débuté sa carrière dans l’enseignement du Français; avant d’intégrer le domaine des médias en 1972. Durant près de cinq décennies, Bady Ben Naceur était présent dans les manifestations culturelles, les conférences et les débats organisés sur la scène nationale.

Le Syndicat national des Journalistes tunisiens (SNJT) a également annoncé la mort du journaliste et présenté ses condoléances à la famille du défunt, ainsi qu’à tout le secteur des médias dans le pays.

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here