Les six enfants rapatriés de Libye pourront rejoindre les bancs de l’école

enfants Libye

« Une série de mesures sera prise au profit des six enfants tunisiens rapatriés jeudi soir de Libye. Et ce, afin de leur permettre de rejoindre les bancs de l’école ou les centres de formation professionnelle. Notamment après une période provisoire de prise en charge psychologique et de suivi médical « . C’est ce qu’a indiqué vendredi, le délégué régional à la protection de l’enfance à Tunis, Moncef Abdallah.

Selon Abdallah, ces enfants seront hébergés, dans un premier temps, dans un espace où ils bénéficieront du soutien psychologique et du suivi médical nécessaires. Puis remis à leurs familles. Et ce, après avoir mené des enquêtes sociales pour s’assurer de leurs capacités à accueillir ces enfants.

Il a rappelé, dans ce contexte, que le projet de « l’école de la deuxième chance » pourrait accueillir certains d’entre eux. Il a souligné que les délégués à la protection de l’enfance dans les régions prendront les mesures nécessaires. Et ce, visant à favoriser leur intégration.

« Notre objectif ultime est de rapatrier tous les enfants en Libye », a-t-il dit. Il a, en outre, rappelé qu’il s’agit de la deuxième opération du genre après le rapatriement de 3 enfants entre 2016 et 2017.

36 autres détenus encore détenus en Libye

Abdallah a, à cet effet, fait savoir que le président de la République a souligné, jeudi, la nécessité de rapatrier tous les enfants tunisiens bloqués à l’étranger notamment en Syrie.

« 36 enfants de combattants tunisiens au sein de Daech demeurent bloqués dans les prisons libyennes de Mesrata et Tripoli en compagnie de leurs mères », avait indiqué, vendredi, le consul général de Tunisie en Libye, Taoufik Guesmi.

Dans une déclaration à l’agence TAPA, Guesmi a indiqué que 10 mères et leurs 15 enfants sont, actuellement, incarcérés dans les prisons de Mesrata. 10 autres et leurs 21 enfants sont encore dans les prisons de Tripoli. « Leur rapatriement dépend de l’aboutissement du processus judiciaire entre la Tunisie et la Libye », a-t-il ajouté.

Il a souligné que les mères de ces enfants font l’objet de poursuites judiciaires de la part des autorités libyennes.

Le diplomate tunisien a, par ailleurs, formé l’espoir de voir la justice libyenne faire prévaloir l’intérêt supérieur de ces enfants. Et ce, en autorisant leur rapatriement en Tunisie. L’objectif étant de les réintégrer dans leurs familles ou dans des centres spécialisés.

Le président de l’Observatoire Tunisien des Droits de l’Homme, Mustapha Abdelkabir, avait fait savoir, jeudi, que les autorités tunisiennes en Libye ont réceptionné six enfants orphelins de combattants tunisiens au sein de Daech, âgés entre 4 et 12 ans.

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here