Al-Bawsala : régression du taux de transparence dans les municipalités

Al Bawsala

Le taux national de transparence au niveau municipal est passé de 45% en 2018 à 26% en 2019. Et ce, selon le rapport annuel de l’organisation Al-Bawsala, relatif à l’avancement du processus de décentralisation en Tunisie.

Le rapport se décline en quatre parties. La première porte sur le cadre juridique et institutionnel ainsi que sur les ressources. Les autres parties concernent le travail des conseils municipaux, la fiscalité locale. Ainsi que la transparence des municipalités.

Selon Asma Ben Sleymia, membre de l’organisation, le rapport est le produit du suivi par « Marsad Baladya ». C’est un projet de monitoring des municipalités relevant de l’organisation.

« La mesure de transparence adoptée par l’organisation a été focalisée sur les réponses des municipalités aux demandes d’accès à l’information », a-t-elle précisé.

« Mais, contrairement à la tendance générale, les municipalités du Grand Tunis et des régions côtières ont enregistré une hausse du taux de transparence », note la même source.

Ben Sleymia a, toutefois, fait remarquer que l’augmentation du nombre des sites web au sein des municipalités de 163 en 2018 à 245, constitue, en soi, un indicateur positif. Et ce, outre la désignation de personnes chargées de l’accès à l’information au sein des municipalités.

Elle précise, entre autres, que le taux de transparence dans les nouvelles municipalités est inférieur à celui enregistré des anciennes municipalités. Il est donc nécessaire, suggère la responsable, de prévoir des programmes de formation.

Al-Bawsala a, par ailleurs, recommandé aux municipalités d’accélérer la mise en place des sites web. Ainsi que d’œuvrer à actualiser les données publiées sur leurs sites. Elle appelle ainsi l’instance d’accès à l’information à hâter le traitement des dossiers à sa disposition.

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here