Agrumes : baisse de la production dans toutes les variétés

Agrumes production l-economiste-maghrebin

Les premières estimations de la production des agrumes pour la campagne 2019/2020 ont fait ressortir une récolte de 366 mille tonnes. Et ce, contre 440 mille  tonnes l’année précédente, soit une baisse de 17%. Selon les derniers chiffres publiés par l’Onagri.

En effet, cette baisse de la production des agrumes est due à plusieurs facteurs. A savoir la hausse des températures entravant le développement des fruits durant la phase de croissance.

Production par région

Par région, la production prévue dans le gouvernorat de Nabeul est de 267.4 mille tonnes cette année. Et ce, contre 330 mille tonnes l’année dernière, soit une réduction de 19%.

La plus forte baisse de la récolte cette année est relevée dans la région de Gafsa avec 46%. Suivie par la région de l’Ariana avec 33% et celle de Ben Arous avec 22%.

Production par variété

Une diminution du volume de la production des agrumes a touché toutes les variétés. Ainsi, le volume de la récolte de la variété maltaise est estimé à 109.826 mille tonnes cette année, soit une baisse de 22%.

Quant à la production de la variété clémentine, elle sera dans la limite de 59.945 mille tonnes. Et ce, contre 72.300 mille tonnes la  campagne  écoulée, soit une baisse de 17%. Alors que celle de la production du Navel sera pour cette campagne de 96.710 mille tonnes, soit un repli de 12%.

En ce qui concerne la récolte de citrons, elle serait de 50.323 mille tonnes (‐6%). Et celle du meski est de 17.528 mille tonnes (‐27%). Quant à la production de la Valencia, elle s’établirait à 11.734 mille tonnes (‐8%).

Les quantités de mandarines atteindraient 6.882 mille tonnes (‐25%). Et le volume de production des autres variétés d’agrumes serait de 13.470 mille tonnes (‐16%).

En fait, les rendements des agrumes prévus, toutes variétés confondues, sont modestes, soit 13 tonnes/ha. En outre, le rendement de la variété Maltaise prévoit une nette  régression. Soit 13,5 tonnes/ha contre 17,7 tonnes/ha la campagne précédente.

La même source a démontré que les prévisions portent aussi sur un rendement de 14,8 tonnes/ha pour la variété Navel. Ainsi que 16 tonnes/ha pour la variété Valencia.

S’agissant des rendements de variétés Clémentines, Meski, Mandarine, ils sont  respectivement de 11,7 tonnes/ha, 9,8 tonnes/ha et 9,4 tonnes/ha.

La réduction globale de l’offre sur le marché local s’est répercutée sur les prix de gros des agrumes. Aussi bien sur les prix de vente. En effet, la comparaison des prix actuels du marché de gros de Bir El Kassaa avec ceux de l’année 2018, fait ressortir une augmentation notable des prix pour différentes variétés. Telles que la variété Thomson avec +30%, Meski +25% et Clémentine +54%. Sachant que le prix moyen de gros de la variété Clémentine a presque doublé en fin d’année. Et ce, en passant de 1.250 millimes/kg en décembre 2018 à 2.250 millimes/kg en décembre 2019.

Exportation des agrumes

La saison des exportations des agrumes, notamment la variété maltaise, a démarré le 1er novembre 2019. Et ce, avec des exportations de 1.250 million de tonne contre 265.000 mille tonnes l’année précédente (sur la période du 1er novembre au 3 janvier 2020).

En valeur, ces exportations ont atteint 3,3 millions de dinars contre 2.1 millions de dinars, soit une hausse de 59%.

Durant la même période, seules les exportations vers la Libye, toutes variétés confondues, apparaissent importantes. Soit 1.194 mille tonnes en 2020 contre 18 tonnes seulement en 2019. En valeur, ces exportations ont connu une forte hausse. Tout en enregistrant 2895 mille dinars en 2020 contre 36 mille dinars en  2019.

Pour les exportations des Maltaises vers la France, le prix moyen de gros des oranges au niveau du marché Marseillais varie entre 1.1 et 1.5 €/kg.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here