La Tunisie commence ses travaux au Conseil de Sécurité

La diplomatie

En effet, la Tunisie était élue membre non-permanent du Conseil de Sécurité des Nations Unies, avec 191 voix. Et ce, pour la quatrième fois de l’histoire de la diplomatie tunisienne. Cela représente donc un succès à l’échelle internationale.

De ce fait, la Tunisie siège de nouveau au Conseil de sécurité, à compter du premier janvier 2020. Et ce, en tant que membre non permanent, pour 2020-2021. Quant à la sélection du représentant tunisien, elle s’est faite vendredi 7 juin 2019, par les 193 pays membres de l’ONU.

Par ailleurs, rappelons que le Ministère des Affaires Etrangères a fait savoir que la Tunisie profitera de son mandat afin de mettre en place les questions de prévention. Et ce, dans le but de consolider une paix durable. 

Ainsi, le pays fait désormais partie du concert des dix membres non permanents élus au Conseil de sécurité; pour un mandat de deux ans.

C’est aussi la quatrième fois de son histoire que la Tunisie siège au Conseil de sécurité, en tant que membre non permanent.

 

Rappelons que la Tunisie avait siégé à trois reprises au sein de cette institution des Nations Unies (ONU), en tant que membre permanent. Et ce durant les périodes suivantes : 1959-1960, 1980-1981 et 2000-2001.

En outre, la charte des Nations Unies mentionne que le Conseil de Sécurité veille à :

  • La pratique de la tolérance;
  • Vivre en paix l’un avec l’autre dans un esprit de bon voisinage;
  • Unir les forces pour maintenir la paix et la sécurité internationales;
  • Accepter des principes et instituer des méthodes garantissant qu’il ne sera pas fait usage de la force des armes, sauf dans l’intérêt commun;
  • Recourir aux institutions internationales pour favoriser le progrès économique et social de tous les peuples.

Ainsi, la diplomatie tunisienne, qui a déjà connu son âge d’or, renoue avec son glorieux passé. En effet, en 1961, cinq après son indépendance, la Tunisie avait été élue présidente de l’Assemblée Générale des Nations Unies.

Rappelons que durant la période post-indépendance entre janvier 1959 et décembre 1960, Mongi Slim était le représentant permanent de la Tunisie au Conseil de Sécurité. Ce dernier a participé à toutes les sessions de l’Assemblée Générale des Nations Unies en tant que Chef de la délégation tunisienne. Et ce, dès que la Tunisie devint membre des Nations Unies en 1956.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here