La Chine soutient la Tunisie dans la lutte contre le terrorisme

La Chine

Que ce soit la Tunisie, la Chine ou encore d’autres pays, ils sont tous confrontés à une véritable menace qui est le terrorisme. Tel est l’un des thèmes évoqués lors de la conférence de presse qui se tenait aujourd’hui à l’Ambassade de Chine en Tunisie. 

Ainsi, l’Ambassadeur de Chine WANG Wenbin affirme que ces dernières années, les autorités locales du Xinjiang ont pu juger de l’efficacité de certaines mesures. En effet, des mesures préventives dans la lutte anti-terroriste et pour la neutralisation des extrémistes ont fait leur preuve.

Tout d’abord, il a rappelé la situation dans laquelle se trouvait une partie de la Chine de 1990 à 2016. Car, des terroristes violents et des extrémistes religieux fomentaient et menaient des milliers d’attaques terroristes. Tout en commettant des actes de violence dans le Xinjiang et persécutant un grand nombre d’innocents.

Puis, il poursuit: « Face à cette situation, il était nécessaire de prendre diverses mesures. Y compris la mise en place, dans le respect de la loi, de centres d’éducation et de formation ».

Selon lui, ces mesures permirent aux autorités locales d’éliminer définitivement les diverses sources qui alimentaient le terrorisme et l’extrémisme. 

Et, « depuis les trois dernières années, le Xinjiang n’a enregistré aucune attaque terroriste et aucune violence. De plus, la région a accueilli, durant les dix premiers mois de cette année, plus de 200 millions de touristes chinois et étrangers », ajoute-t-il. 

Par ailleurs, l’Ambassadeur de Chine WANG Wenbin est revenu sur les critiques émanant de certains pays occidentaux. Il estime qu’elles ont pour objectif de ternir l’image du gouvernement chinois central et local.

En outre, il précise dans ce contexte: « Une vingtaine de pays ont adopté des mesures similaires aux nôtres. Mais, ces pays occidentaux pratiquent un double standard lorsqu’il s’agit de mener chez eux la lutte anti-terroriste. Et par conséquent, ces pays là ne peuvent avoir comme objectif que celui de semer la haine entre les diverses ethnies et le désordre au Xinjiang. Il faut faire preuve d’une grande vigilance. Car de telles prises de position ne peuvent avoir comme finalité que de semer la discorde entre la Chine et les pays musulmans ». 

De même, il affirme que la liberté de croyance de toutes les ethnies est respectée et protégée en Chine. Et aussi dans la région autonome de Xinjiang. 

Coopération tuniso-chinoise

En effet, dans cette région, on retrouve 103 associations islamiques locales. Le nombre des imams est important et croissant. Puisqu’il est passé de 3000 à 29,000 actuellement. Ces imams perçoivent des autorités locales une prime mensuelle variant entre 1,000 et 5000 RMB, soit l’équivalent de 400 à 2,000 dinars.

Il ajoute: « On compte actuellement 24,400 mosquées, soit une mosquée pour 530 musulmans, en moyenne. Soit un taux supérieur même à celui qu’on retrouve en Turquie ou aux Etats-Unis. Ces mosquées sont équipées du service public tels que les routes, l’eau potable, l’électricité, le gaz, les télécommunications, la radio, la télévision et les bibliothèques ». 

Enfin, quant à la coopération tuniso-chinoise dans la lutte contre le terrorisme, « nous continuerons à la soutenir dans ce domaine », conclut-il.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here