Ridha Chalghoum: amélioration du dinar par rapport au dollar et à l’euro

Ridha Chalghoum

Le ministre des Finances Ridha Chalghoum, se voulait rassurant, lors de la plénière de dimanche soir. Elle concernait les discussions autour des projets de Budget et de LF 2020.

En effet, Ridha Chalghoum se montrait même optimiste pour l’année 2020. Et ce, contrairement, aux interventions des députés qui versèrent dans le pessimisme.

A cet égard, Chalghoum évoquait « l’adoption de réformes visant à instaurer un environnement institutionnel consacrant la bonne gouvernance et un climat des affaires favorable; l’amélioration du dinar de 3,2%, par rapport au dollar et de 5,3% par rapport à l’euro; la restructuration des banques publiques et l’amélioration du climat social… ».

Une croissance de 2,7% en 2020

Par ailleurs, dans sa réponse aux interventions des députés, le ministre affirme que le projet de Budget 2020 a pour objectif de:

  • Réaliser une croissance du PIB de 2,7% en 2020;
  • Confirmer l’amélioration des équilibres des finances publiques et de la balance des paiements extérieurs;
  • Renforcer l’intégration sociale et les fondamentaux économiques.

En outre, la réalisation d’un taux de croissance meilleur sera possible grâce à une production record de l’huile d’olive, l’entrée en exploitation du champ gazier de Nawara et l’amélioration de la situation des autres secteurs de production, poursuit-il.

De plus, il évoque la conclusion d’un pacte sectoriel entre le gouvernement et la Fédération tunisienne du textile et de l’habillement (FTTH) relevant de l’UTICA. Tout en estimant que la généralisation de ces pactes à d’autres secteurs est à même d’améliorer leur rendement.

Ridha Chalghoum n’a pas nié les grands défis caractérisant l’exercice 2020 affirmant qu’il nécessite de poursuivre les réformes, afin de booster la croissance.

Renforcer la confiance

Pour le ministre, il est important de renforcer la confiance en Tunisie aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur du pays, à travers un discours politique responsable. Il a rappelé l’amélioration du classement de la Tunisie et sa sortie de la liste du GAFI. Le ministre précise que le Tunisie a adhéré à un système d’échange d’information qui lui permet d’être avertie de chaque opération de transfert illégal d’argent vers l’étranger.

« L’Etat ne remboursera pas ses impayés auprès de toute entreprise qui ne s’est pas acquittée de son devoir fiscal », a-t-il par ailleurs, indiqué.

L’examen du projet de budget et de la loi de finances s’est déroulé en l’absence du chef de gouvernement chargé de la gestion des affaires courantes Youssef Chahed, en visite dimanche, à Médenine.

Projet de la loi de Finances pour l’année 2020

Les principaux aspects du projet de Loi de Finances 2020 selon la version adoptée par la Commission provisoire des Finances de l’ARP :

    • Le délai constitutionnel pour l’adoption du PLF est fixé pour le 10 décembre de chaque année;
    • Le PLF 2020 comporte 39 articles;
    • Le volume du Budget de l’Etat pour l’année 2020 est estimé à 47,227 milliards de dinars.

Les principales dispositions du PLF 2020

  • La mise en place d’un régime fiscal relatif à l’assurance Takaful (de l’article 11 à l’article 22);
  • L’enregistrement électronique des contrats;
  • L’identification des services concernés par l’impôt sur les sociétés de 35% dans le secteur des hydrocarbures;
  • La généralisation de la non-application de la TVA sur certains intrants de l’agriculture et de la pêche;
  • L’encouragement de l’admission des entreprises à la Bourse;
  • L’augmentation du plafond de la déduction au titre des parents à charge;
  • La promulgation de mesures au profit des associations des handicapés et des sans soutien.

E.M avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here