L’Espérance mise sur le Mondial des clubs après le faux-pas au Maroc

Mondial des Clubc -Qatar-2019

En réaction à son élimination précoce de la Coupe arabe des clubs champions, l’Espérance veut tout miser sur le Mondial des clubs qui aura lieu du 11 au 14 décembre prochain à Doha. Quelle leçon faut-il tirer de la dernière mésaventure de l’Espérance Sportive de Tunis au Maroc ?

Force est de constater qu’en menant de front plusieurs chantiers à la fois (Super Coupe d’Afrique, Coupe arabe des clubs champions, Ligue des champions de la CAF, Mondial des clubs et Championnat et Coupe de Tunisie), le club de Beb Souika allait immanquablement trébucher.

Une élimination amère

Et c’est chose faite avec son élimination précoce, samedi dernier, par la modeste formation marocaine de l’Olympique Club Safi ( 1-1, 4-2 t.a.b), en huitièmes de finale retour de la Coupe arabe des clubs champions.

Or, en dépit de l’amertume de cette défaite, il faut se consoler en gardant en tête que la FIFA ne reconnaît pas les compétitions arabes. Car, selon la plus haute instance du football mondial, ces tournois sont discriminatoires étant basés sur le critère de l’ethnie. Puisque seules les équipes arabes sont autorisées à y participer !

Reste, bien entendu, l’aspect financier pour le futur vainqueur de cette compétions ; soit 11 millions de dollars. Ce qui n’est pas négligeable.

Al Hilal : un adversaire à prendre au sérieux

Mais, comme le dit le vieux dicton « un de perdu dix de retrouvés » : le doyen des clubs tunisiens devra impérativement se concentrer sur la prestigieuse Coupe du monde des clubs de la FIFA 2019.

D’autant plus que l’Espérance connait désormais son adversaire au niveau des quarts de finale du Mondial des clubs. Et, il s’agit d’une vieille connaissance, le club saoudien d’Al Hilal sacré champion d’Asie.

Un adversaire à prendre au sérieux. Car Al Hilal est la dernière équipe à valider son ticket à la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA. Pour rappel, les Saoudiens ont eu le mérite de battre l’Urawa Red Diamonds au match aller au Japon par un but à zéro.

Et c’est grâce à Salem Dawsari, auteur d’un but libérateur à l’approche du dernier quart d’heure (75e) et celui inscrit par Bafétimbi Gomis dans les arrêts de jeu (93e), que les Saoudiens participent pour la première fois à  la Coupe du monde des clubs 2019.

Rappelons que le tournoi démarrera le 11 décembre par la rencontre entre le club qatari Al-Sadd, et Hienghène Sport, premier club de Nouvelle-Calédonie à disputer cette compétition, en sa qualité de champion d’Océanie.

De son côté, l’Espérance de Tunis, vainqueur de la Ligue des champions de la CAF débute son tournoi le 14 décembre prochain au Jassim Bin Hamad Stadium, face à Al Hilal, champion d’Asie.

En cas de qualification, les Sang et Or affronteront  en demi-finales le Flamengo. Sachant que le club brésilien  s’est imposé samedi contre River Plate en finale de Copa Libertadores  par le score de 2à 1.

On se régale d’avance.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here