Réseaux sociaux : Hatem Ben Salem veut immuniser les élèves contre les dangers

réseaux sociaux

Une journée d’étude ayant pour thème » L’élève et les réseaux sociaux » s’est tenue vendredi à l’initiative de radio web éducatio;

Lors de cette journée, le ministre de l’Education, Hatem Ben Salem a annoncé qu’un programme sera lancé prochainement. En effet, ce programme vise l’utilisation des réseaux sociaux à tous les niveaux d’enseignement.

Le ministre de l’Education a aussi annoncé la création, prochainement, d’une commission mixte composée d’experts tunisiens et internationaux. Elle aura pour mission de préparer un nouveau concept d’utilisation des réseaux sociaux en milieu scolaire à des fins pédagogiques et scientifiques.

Hatem Ben Salem a relevé la nécessité d’immuniser les élèves contre les dangers d’utilisation des réseaux sociaux. En effet, « il s’agit de les préparer psychologiquement et pédagogiquement, à l’ère où facebook s’est transformé en Tunisie en un outil de diffamation, d’incitation à la haine et de diffusion de fausses informations », précise le ministre.

Par la même occasion, le sociologue et conseiller au ministère de l’Education, Moustafa Echeikh Zaouali, a rappelé les principaux résultats d’une étude élaborée récemment. Celle-ci a démontré que les élèves utilisent Internet à raison de dix heures par jour. La moyenne d’utilisation à l’échelle mondiale est de huit heures.

Il a insisté sur l’importance d’inculquer aux élèves les principes de la citoyenneté numérique. Il s’agit également de les former à l’usage des réseaux sociaux à bon escient. Outre la manière de se protéger contre ses dangers et à tirer profit de ses avantages.

Par ailleurs, Mohamed Hanachi, psychologue au ministère de l’Education, a affirmé que la dépendance à Internet est aujourd’hui une réalité concrète et non pas un simple phénomène passager. Et d’ajouter que le nombre de tentatives de suicide dues à l’addiction à l’utilisation des réseaux sociaux a nettement augmenté. Il a, également, revendiqué la mise en place d’une stratégie claire pour réduire l’ampleur de ce phénomène auprès des élèves.

E.M. avec TAP

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here