KfW met à la disposition de la Tunisie des prêts et des dons à hauteur de 63,75 M€

Banque Allemande de Développement KfW

La KfW, Banque Allemande de Développement, signait huit accords de financement avec le gouvernement tunisien. Et ce, en marge d’une cérémonie de signature au ministère des Affaires étrangères, le jeudi 21 novembre 2019. Objectif: mettre en place de nouveaux programmes dans les domaines du photovoltaïque, de l’assainissement, de la protection du littoral et de la gestion intégrée des ressources en eau.

A cet égard, la Banque Allemande de Développement (KfW) agit pour le compte du gouvernement fédéral allemand. Elle soutient les réformes, les infrastructures et les systèmes financiers. Et ce, pour une croissance économique socialement équitable et respectueuse de l’environnement dans les pays en voie de développement. En effet, la KfW mettra à la disposition du Gouvernement tunisien, des prêts et des dons à hauteur de 63,75 M€.

Programme de promotion des installations PV

Ainsi, l’accord de financement s’élève à 34 M€ sous forme de prêt bonifié et 2,5 M€ en guise de don. Il s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du Plan Solaire Tunisien. La réalisation du programme est confiée à l’Agence Nationale pour la Maîtrise d’Energie (l’ANME) qui jouera le rôle d’agence d’exécution. Les bénéficiaires directs du programme seront les établissements publics à la suite d’un processus transparent de sélection. Le programme vise à réduire les consommations énergétiques. A travers la mise en place d’une centaine de systèmes photovoltaïques d’une capacité approximative de 30 Mégawatt sous le régime de l’autoproduction. Ce programme permettra également de réduire les émissions de CO2 d’environ 20 mille tonnes par an.

Programme assainissement zones industrielles (Phases II)

Par ailleurs, ce contrat de prêt a été signé avec l’Office National de l’Assainissement (ONAS) et s’élève à 18 M€. L’objectif principal de ce programme est d’assurer la collecte et le traitement des eaux usées industrielles. Et ce, dans les zones industrielles de Moknine, Ben Arous, Utique, Bizerte, Sfax, Enfidha, Oued El Bey, Monastir, Mjez El Beb.

Traitement et évacuation des boues d’épuration

De même, la KfW signait le jour même avec l’ONAS un contrat de financement de 0,6 M€ sous forme de don. Pour une assistance technique concernant le traitement et l’évacuation des boues d’épuration. Ce don servira à former des agents de l’ONAS et à sensibiliser les agriculteurs, afin de valoriser les boues dans l’agriculture.

Protection du littoral

En outre, un accord de prêt s’élevant à 4,5 M€ a été signé avec l’Agence de Protection et d’Aménagement du Littoral (APAL). Le projet contribue à l’adaptation au changement climatique. Il concerne plus précisément la protection du littoral de Sousse El Kantaoui contre l’érosion et contre les effets négatifs du changement climatique. L’objectif du projet est la réhabilitation et la valorisation écologique et économique de la zone côtière de Sousse El Kantaoui. Et ce, pour contribuer à l’amélioration des conditions de vie de la population bénéficiaire. Mais aussi augmenter la résilience dans la zone contre les effets négatifs du changement climatique.

FODEP

De plus, l’accord de financement s’élève à 1,0 M€ de don pour une assistance technique à l’Agence Nationale de Protection de l’Environnement (ANPE). Il s’inscrit dans le cadre du Fonds pour la protection de l’Environnement (FODEP). L’objectif du projet est de diminuer l’émission de substances nuisibles et la consommation de ressources par les entreprises participantes. Pour contribuer à la réduction des risques pour la santé émanant d’entreprises industrielles, agricoles et de services installées en Tunisie.

Programme de stockage de l’eau et de la protection contre les inondations (Phase II)

Et encore un contrat de financement de 1,45 M€ sous forme de don signé avec le Ministère de l’Agriculture, des Ressources Hydrauliques et de la Pêche. Il fournira le financement d’une étude préparatoire pour la protection contre les inondations dans la vallée de la Medjerda. Et plus précisément dans zone de la confluence de la Medjerda avec le Mellègue et le barrage Sidi Salem.

Surélévation du barrage Bou Heurtma et modernisation du canal Medjerda – Cap Bon

Puis, un contrat de financement de 0,7 M€ sous forme de don était signé également avec le Ministère de l’Agriculture, des Ressources Hydrauliques et de la Pêche. Et il servira au financement des mesures de formation pour les exploitants du canal Medjerda –Cap Bon et du barrage Bou Heurtma. De même qu’au financement des mesures d’accompagnement et d’acceptabilité sociale de l’investissement.

Gestion intégrée des Ressources en Eau à Mornag et Modernisation des Périmètres Publics Irrigués de Sidi Thabet (GIRE)

Enfin, le contrat de financement de 1,0 M€ sous forme de don signé avec le Ministère de l’Agriculture, des Ressources Hydrauliques et de la Pêche va appuyer le Commissariat Régional du Développement Agricole (CRDA) de Ben Arous et les agriculteurs de la plaine de Mornag, en vue d’une gestion intégrée des ressources en eau (GIRE).

E.M d’après communiqué

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here